Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Écart du Châtel (Coglès fusionnée en Les Portes du Coglais en 2017)

Dossier IA35048879 réalisé en 2010
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Saint-Brice-en-Coglès
Adresse Commune : Portes du Coglais (Les)
Lieu-dit : le Châtel
Cadastre : 1832 D2
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Coglès

Ce lieu correspond vraisemblablement à un site d'implantation très ancien, probablement le plus ancien de la commune. Les seigneurs de Coglès possédaient en effet un château dans le bois de Gâtines au lieu dit le Châtel où il existait une ancienne motte féodale portant le nom de Motte-au-seigneur. Le château appartenait aux seigneurs de Coglès entre 1070 et 1430. Les lieux nommés "Le Chatel" tirent d'ailleurs leur origine d'une fortification de l'époque gallo-romaine ou du Moyen Age. Certains bâtiments qui composent cet écart sont relativement anciens puisque deux de ces constructions portent des dates remontant aux années 1750 et 1760. Ainsi, il est vraisemblable que la formation ou le renouvellement des constructions formant cet écart ait eu lieu au cours du troisième quart du 18e siècle. Le bâtiment situé au nord-ouest de l'écart porte en effet la date de 1764 sur un linteau en bois. L'architecture de ce bâtiment correspond à cette époque de construction : pente de toiture très forte, baies de taille réduite, poutraison de forte section... Ce bâtiment possède un plan atypique en L. Un second bâtiment était daté de 1758 dans cet écart ; il était situé en face du bâtiment précédent, à l'est. Il a été très remanié depuis l'enquête d'inventaire qui avait été réalisée dans les années 1970, époque où il était encore dans son état d'origine. Ce bâtiment possédait un escalier droit parallèle à la façade nord. Cet escalier droit desservait l'étage qui semblait être l'étage d'habitation alors que le rez-de-chaussée était occupé par une dépendance, peut-être une étable. La façade sud n'était à l'origine percée que d'une fenêtre à l'étage, seuls deux jours étaient percés au niveau du rez-de-chaussée, cette disposition correspond à un niveau seulement occupé par une dépendance. Ce qui est plus singulier, c'est l'orientation nord de la façade principale. En général, la façade principale est au sud, là où se trouvent les percements destinés à faire entrer la lumière ; la façade nord est en général quasiment aveugle. L'escalier droit de la façade nord donnait donc accès à une porte permettant d'entrer dans le logis. Le linteau de cette porte portait l'inscription suivante : M : DUPRE 1758 F : RS : B : ETEL. Cette inscription correspond à la date de construction du bâtiment associée au nom des commanditaires supposés. Le bâtiment situé le plus à l'est de l'écart date également peu ou prou de la même époque, à savoir la fin du 18e siècle ou le début du 19e siècle ; il possède les caractéristiques de cette époque : toiture à forte pente, léger décalage entre la hauteur du linteau de la fenêtre et de celui de la porte, arc de décharge composé de claveaux au-dessus du linteau de la porte d'entrée.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 19e siècle
Dates 1758, porte la date
1764, porte la date

Le Châtel est un écart qui se trouve à l'extrémité sud du territoire de la commune de Cogles, en limite Est du bois de Gâtines. Il est encore aujourd'hui composé d'assez nombreuses constructions anciennes, environ une dizaine. Cet écart est situé sur un promontoire ; les constructions y sont implantées sans réel souci d'organisation les unes par rapport aux autres, ni par rapport aux voies de communication. Un des éléments marquants de cet écart est qu'il est composé, contrairement à la quasi totalité des bâtiments de la commune, de bâtiments construits entièrement ou partiellement en moellon de schiste et non en granite. Ceci est révélateur de la nature du sous-sol de cette partie de la commune.

Murs granite
schiste
moellon
Toit ardoise
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20103510524NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20103506551Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande30.

    20103506544Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande29.

    20103506545Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande29.

    20103506546Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande29.

    20103506547Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande29.

    20103506548Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande29.

    20103506549Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande30.

    20103506550Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 083_35_75_bande30.

Références documentaires

Documents figurés
  • Coglès. Section D dite de Plaisance, en deux feuilles, 2ème feuille, du n°112 au n°471, par Viel, géomètre du cadastre. [1832], échelle 1/2500 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BARDEL, Philippe, MAILLARD Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Rennes : Apogée, Ecomusée du Pays de Rennes, 2002.

  • BRAND'HONNEUR, Michel. Les mottes médiévales d'Ille-et-Vilaine. Institut Culturel de Bretagne, SKOL-UHEL AR VRO, Centre Régional d'Archéologie d'Alet, 1990.

  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

  • GASNIER, Marina. Le patrimoine industriel en Ille et Vilaine (19e-20e siècles). De l'inventaire à l'histoire. Thèse : Hist. de l'art : Rennes 2, Université de Haute Bretagne : 2001.

  • GASNIER, Marina. INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE, Comission régionale Bretagne. Patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine. Editions du Patrimoine, 2002, (Indicateurs du patrimoine).

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA France, BARRIE, Roger, RIOULT, Jean-Jacques. Région Bretagne. Les malouinières - Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1997, (Images du patrimoine, n°8).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises d'Ille-et-Vilaine. L'architecte Arthur Regnault. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1993, (Itinéraire du patrimoine, n°34).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1996, (Indicateurs du patrimoine).

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • PETITJEAN, Marc. DESORMEAUX, Ronan. CUCARULL, Jérôme Construire en Ille-et-Vilaine. Le Coglais et sa région. Rennes, Direction de l'aménagement et de l'environnement, Conseil Général d'Ille-et-Vilaine, 1993.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).