Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Écart de marins de Lanvernazal, impasse des Joncquilles ; garenne de Lanvernazal (Roscanvel)

Dossier IA29004222 inclus dans Front de mer résidentiel, Lanvernazal ; Pont-Scorff (Roscanvel) réalisé en 2007

Fiche

Œuvres contenues

Précision dénomination écart de marin
Dénominations écart
Aire d'étude et canton Bretagne - Crozon
Adresse Commune : Roscanvel
Lieu-dit : Lanvernazal
Adresse : impasse des Joncquilles , garenne de Lanvernazal

Le peuplement de ce village remonte au Moyen-Age, époque où l´abbaye de Landévennec y fonda un prieuré. En effet, le site ne manquait pas d´avantages : en contrebas, la grève échancrée à l´abri des vents dominants sur laquelle on pouvait échouer les navires avec en arrière-plan un vallon alimenté par une source et sur le versant des terres fertiles. Ce quartier, qui se développe au 18e et au 19e siècles, accueille essentiellement une population de pêcheurs et de marins. En effet, à Roscanvel comme à Quélern un service de chaloupes fut mis en place dès le 18e siècle. Le passage à Roscanvel de nombreux fonctionnaires civils et surtout militaires exigeait des liaisons quotidiennes avec Brest. Ainsi, plus que des pêcheurs, ce sont surtout des patrons de barques, bateliers, canotiers ou chaloupiers qui travaillent à Roscanvel, principalement établis à Lanvernazal ou au bourg (comme la famille Taniou dans le manoir du bourg ou la famille Le Beulin). A noter, comme dans d'autres écarts de ce type en presqu'île de Crozon, jusqu'aux années 1950, une activité non négligeable d'agriculture venait en complément des activités de transport maritime et de pêche. Au 19e siècle, le trafic s´intensifie tant le fret est abondant et varié : outre les produits agricoles embarqués journellement vers Brest, on transporte également la pierre des carrières de l´Ile Longue, mais aussi la pierre calcaire tirée de la grève de Postermen, le goémon destiné à l´amendement des terres, le bois de chauffage que réclament les fours à chaux et les vivres pour les garnisons. C´est également dans ce village que le poète Saint-Pol-Roux (1861-1940) et sa famille vécurent de 1898 à 1904.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Secondaire : Moyen Age
Secondaire : 20e siècle

Ce quartier, avec ses petites maisons en pierre, garde un certains cachet mais toutes ont été remaniées.

États conservations bon état, remanié

Données complémentaires architecture PATMAR

REFC ROS 16
THPA Vie des populations littorales ; Activité balnéaire de loisirs et de santé
DREC peu cité
INGP intérêt paysager et pittoresque ; intérêt de mémoire ; intérêt artistique
PING Ce village, quartier de Roscanvel, s´est développé, pendant près de deux siècles, autour de l´activité maritime (pêche, cabotage, passage avec Brest, etc.). Il a été peu remanié et conserve un certain cachet grâce à ses anciennes maisons datant du 18e et 19e siècle. C´est par ailleurs dans ce village que le poète Saint-Pol-Roux vécu pendant 7 années avec sa famille.
RECO L´écart de marins de Lanvernazal possède de nombreuses habitations des 18e et 19e siècles qui, malgré leur modestie, méritent d´être préservées et mises en valeur. Elles témoignent en effet d´une vie agricole passée liée à la vie d´une population maritime sur le site. Il conviendrait d´être vigilant à la restauration des habitations anciennes, pour celles qui le nécessitent, afin de préserver ou de restaurer la cohérence architecturale de l´ensemble. La rédaction d´une charte municipale de mise en valeur du patrimoine architectural de Roscanvel (qui serait intégrée dans le PLU) donnerait par ailleurs la cohérence et l´efficacité nécessaire à un projet d´ensemble destiné à donner vie à la variété des héritages maritimes de la commune.

Annexes

  • 20082908497NUC : Archives départementales du Finistère

Références documentaires

Bibliographie
  • BUREL, Marcel. Roscanvel dans la presqu´île de Crozon. Bannalec : Impr. Régionale, 1995.

    p. 166-67
  • Entretien avec Marcel Burel en 2007.