Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ecart de Lannois, (Plouër-sur-Rance)

Dossier IA22132474 réalisé en 2015

Fiche

A quelques centaines de mètres de la Rance et de la chapelle de la Souhaitier, le hameau de Lannois est représentatif du bâti ancien des bords de Rance, par son implantation, son organisation et son accès à la mer. L'appellation de cet écart, Lannois, signifie lieu planté d'aulnes. Sur le plan cadastral de 1844, le bâti est assez dense et certaines des plus anciennes maisons portent les dates de leur construction : 1762, 1817, 1823. Les autres logis édifiés, à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle, se conforment au style des maisons de la côte d’Émeraude avec l'introduction du décor, lambrequin de toit, frise et entourage de briques.

Le hameau s'organise en plusieurs regroupements significatifs d'habitat situés de part et d'autre de la route qui le traverse. Les maisons sont soient alignées les unes aux autres orientées vers le sud, soient indépendantes avec leur propre dépendance. Les maisons alignées sont représentatives d'une organisation communautaire dans laquelle l'enchainement des cours non fermées, devant les maisons, formait comme une ruelle encore perceptible et traduit une manière d'habiter propre aux villages de ce territoire.

Plusieurs dates (1762, 1817, 1823, 1832) et inscriptions gravées dans la pierre indiquent des périodes d'installation ou de remaniements et traduisent la fierté des habitants, anciennement laboureurs puis marins.

Quelques maisons caractéristiques

Parmi les maisons du village s'en distinguent quelques unes. Des habitations, à pièce unique au sol, s'intègrent à des rangées de logis, avec parfois une surélévation au 19e siècle d'un niveau supplémentaire de grenier, comme c'est le cas pour la maison du 17e siècle ayant conservé un beau vaisselier dans son unique pièce à vivre du rez-de-chaussée. Enfin, quelques maisons plus grandes, à deux ou trois pièces au sol, recèlent des informations utiles sur les savoirs-faire et la manière d'habiter, ainsi une ancienne ferme du 18 siècle ayant conservé ses cheminées anciennes et ses nombreuses dépendances. La distribution intérieure originelle maintenue en place, notamment dans la maison datée 1817, révèle également une disposition intéressante commune aux anciennes maisons rurales de la Rance maritime. Le mur de refend de la salle appelé "travers de maçonnail", en pierre de taille de granite, intègre dans son épaisseur un escalier en vis, une porte et un vaisselier mural.

Dénominations écart
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Plouër-sur-Rance
Lieu-dit : Lannois

Le hameau se constitue de quelques maisons du 17e siècle. On trouve notamment une cheminée du 17e siècle dans maison datée 1832, il s'agit sans doute à cette date d'une réfection de la façade uniquement, le phénomène se produit assez souvent la maison se transforme tout autour mais la cheminée reste.

Période(s) Principale : 17e siècle, 18e siècle, 19e siècle
Principale
Dates 1762, porte la date
1817, porte la date
1823, porte la date
1832, porte la date

Références documentaires

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage du plan cadastral parcellaire de la commune de Plouër, canton de Dinan (ouest), arrondissement de Dinan, département des Côtes-du-Nord terminé sur le terrain le 1er juin 1844 sous l'administration M. Thieullen, préfet, Mr Lechien Maire et sous la direction de Mr Forestier, directeur des contributions directes, M. Beuvière, géomètre en chef. Archives départementales des Côtes d'Armor.

    Archives départementales des Côtes-d'Armor
Périodiques
  • Le Carrouge, n°1 à 92, revue de l'association Le Carrouge, Plouër-sur-Rance.

    Bibliothèque municipale de Dinan