Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Demeure, Launay (Saint-Samson-sur-Rance)

Dossier IA22132341 réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

La date de 1791 inscrite sur le linteau de la porte d'entrée correspond à une campagne de restructuration du logis, ce qui explique la fausse symétrie des travées de la façade principale. Le premier logis remontait au 16e siècle comme l'indiquent les cheminées intérieures, l'escalier en vis en pierre et l'unique baie arrière à l'étage. Une fenêtre avec accolade gothique gravée d'un calice est réutilisée dans la maçonnerie de la métairie. S'il s'agit d'un réemploi in situ, il peut s'agir à l'origine d'une maison de prêtre, transformée en retenue puis en ferme.

Parties constituantes non étudiées dépendance, jardin, pavillon de jardin
Dénominations maison, ferme
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Saint-Samson-sur-Rance
Lieu-dit : Launay

Le logis et la métairie conservent des éléments du 16e siècle. Ils ont été entièrement réaménagés à la fin du 18e siècle. La date de 1791 portée sur le linteau de la porte correspond à cette période de modifications. Les états de sections des matrices cadastrales de 1845 font mention d'une retenue. A cette période, la propriété appartient à Pierre Redoules de Dinan.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle
Secondaire : 16e siècle
Principale
Dates 1791, porte la date

L’environnement du logis avec grande avenue, pavillon d'entrée et jardins indiquent la notabilité du lieu. Le logis principal, avec cinq travées en façade, sa toiture à croupe et ses hautes souches de cheminées, évoque le modèle de la « Malouinière ». Cependant ici, seule la façade antérieure est éclairée par de larges fenêtres. La façade arrière est quasiment aveugle puisqu'une seule petite fenêtre ancienne est percée à l'étage. Les façades latérales sont ouvertes d'une travée de fenêtre. Les lucarnes du comble modernes ont remplacées d'anciennes gerbières.

La métairie en retour d'équerre réemploie dans sa maçonnerie une ancienne baie, dont le linteau en accolade est sculpté d'un calice, symbole de la prêtrise.

Murs granite moellon
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie

Annexes

  • Tableau indcatif des propriétés foncières à Launay en 1844

    Nom et qualité du propriétaire

    Parcelle

    Lieu-dit

    Nature de la propriété

    Redoules Pierre, propriétaire (habitant à Dinan),

    adjoint au maire de Dinan

    B 535

    La retenue

    Labour

    " "

    B 536

    Le verger

    " "

    " "

    B 537

    Le hors-d’œuvre

    Jardin

    " "

    B 538

    Le jardin de Launay

    " "

    " "

    B 539

    Launay

    Maison

    Sol

    Redoules Pierre

    B 540

    Le hors-d’œuvre

    Jardin

    " "

    B 541

    La métairie

    Maison, bât et cour

    Sol

    Redoules Pierre

    B 542

    Le jardin de la métairie

    Jardin

    " "

    B 543

    L'avenue devant Launay

    Futaie

    " "

    B 544

    La ville-gué

    Pâture

    " "

    B 545

    " "

    Labour

    " "

    B 546

    " "

    Pâture

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Côtes d'Armor: 3 P 332/8 (Matrice des propriétés foncières, 1823-1844) ; 3 P 332/9 (Matrices des propriétés foncières, 1845-1914) ; 3 P 332/10 (Matrices des propriétés bâties, 1882-1911) ; 3 P 332/11 (Matrices des propriétés bâties, 1911-1932).

    Archives départementales des Côtes-d'Armor
Bibliographie
  • LEMASSON Auguste, abbé. Histoire du Pays de Dinan de 1789 à 1815. Le Pays de Dinan : Dinan, 1989