Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Demeure, la Rodière (Landaul)

Dossier IA56007573 réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiées étable, puits
Dénominations demeure
Aire d'étude et canton Ria d'Etel - Pluvigner
Adresse Commune : Landaul
Lieu-dit : la Rodière
Cadastre : 1840 B3 27, 28 ; 2010 ZD 287

La maison a été construite en 1779, date portée sur la souche de cheminée est. Son nom français et sa situation isolée indiquent peut-être une création moderne sur des terres récemment exploitées : le plan cadastral indique au sud de la ferme de vastes parcelles rectangulaires de verger, terre et pâture au milieu de landes, qui constrastent avec celles de forme laniérée entourant le hameau de Langombrac'h. La famille de Robien, largement présente sur le pays d'Auray, dont à Kerambourg en Landaul pourrait être à l'origine de sa construction, peut-être pour un régisseur des domaines : la maison est en effet réputée avoir dépendu avant la Révolution du château de Kaer en Crac'h, propriété des Robien. La maison a été restaurée dans la 2e moitié du 20e siècle : changement du chaume de la dépendance pour de la tuile plate, modifications intérieures, disparition presque totale de l'enduit de façade.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle
Dates 1779, porte la date

Orientée au sud, la maison construite en un lieu isolé au sud de Langombrac'h se compose de deux parties : un logis à étage et une dépendance en alignement à comble à surcroît. Le logis en moellon enduit montre une élévation à 4 travées irrégulières ordonnancée par deux massives lucarnes médianes. Il est structuré par un refends composant deux pièces de surface inégale. Dans la première (salle ?), se trouve l'escalier appuyé contre le mur nord avec départ en équerre. Un second escalier appuyé en partie sur un corbeau saillant du pignon est près de la cheminée desservait le comble de l'étable. La pièce était sans doute divisée par des cloisons de bois ménageant une 2e pièce chauffée (peut-être un bureau) par une petite cheminée adossée au refends et un couloir longeant le mur nord et contenant l'escalier, cette hypothèse étant accréditée par la présence dans le refends de deux portes de communication avec la cuisine. Celle-ci éclairée par une seule fenêtre au sud est chauffée par une cheminée identique à celle de la salle ; une porte en anse de panier est remployée sur le pignon ouest au nord de la cheminée. A l'étage, un couloir longeant le mur nord éclairé par deux fenêtres distribue deux chambres chauffées, une à l'est, une seconde à l'ouest à laquelle on accède par une porte percée dans le refends. Le grenier, non vu, est éclairé par deux massives lucarnes en façade, par trois lucarnes plus petites également en pierre au nord. En alignement, l'étable en moellon est aujourd'hui couverte en tuiles. A trois travées, elle n'a pas de cheminée, la souche à l'est étant fausse. Trois jours ouvrent sur la façade nord.

Murs granite
enduit
moellon
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
noue
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en équerre, en charpente
Typologies logis à plusieurs pièces par étage

La modernité et l'originalité de la distribution, et l'importance de cette maison est sans équivalent sur la commune et l'ensemble du territoire. Il serait souhaitable de connaître les circonstances de la construction de ce logis de grande qualité, peut-être celui du régisseur des domaines de la famille de Robien, comme semble l'indiquer la présence d'une petite pièce chauffée qui pourrait être un bureau. L'influence urbaine y est patente.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • 20095606038NUCB : Archives départementales du Morbihan, 3 P 134.

    20105601589Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 096_56_69_bande_17/32.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Morbihan, série 3P, cadastres. Landaul. 3P 134. 1837. Plan général d'assemblage de la commune. Plan d'assemblage des sections. Plan cadastraux par feuilles.