Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Crosse de Mgr Tréhiou évêque de Vannes

Dossier IM22005050 réalisé en 1974

Fiche

Réalisée en 1929 pour Monseigneur Tréhiou évêque de Vannes par l´orfèvre René Desury de Saint-Brieuc, sur des dessins de l´architecte James Bouillé, cette crosse pastorale est une oeuvre emblématique. Elle illustre parfaitement la volonté de ce créateur, associé à plusieurs artistes et artisans, dans le cadre de l´Atelier Breton d´Art Chrétien, de renouveler de façon radicale les formes et les objets de l´art sacré en puisant aux sources de la tradition bretonne. Elle incarne aussi l´ambition de ce groupe, proche de celui des Seiz Breur, d´étendre à l´ensemble des arts, y compris le mobilier et les objets un renouvellement des formes qui se veut en rupture avec les productions pompeuses néo-romanes et néo-gothiques répandues de façon indifférenciée par les fabricants sur l´ensemble du territoire. Le crosseron, dont le simple enroulement, consolidé par des renforts, s´inspire des modèles purs du XIIIe siècle, est orné d´un décor gravé à base de triangles et de lignes brisées, qui appartient pleinement au répertoire ornemental de ce mouvement. La qualité de la gravure, de même que la maîtrise de la dorure réservée aux triangles, révèle ici le métier accompli de l´orfèvre René Desury, et sa connivence avec le concepteur. Toutefois, la confrontation entre les dessins très précis de James Bouillé et l´oeuvre réalisée fait apparaître une différence importante. Le projet initial qui prévoyait crosseron et noeud à pans coupés, choix qui devait magnifier l´esthétique de l´objet, fut en fait simplifié au profit d´une section circulaire, probablement plus aisée à obtenir en fonte. Le carré posé sur la pointe, au centre de la volute, est orné d´un hévoud apposé sur une croix inscrite dans un cercle. Cette référence à l´église primitive d´Armorique s´explique d´autant plus que cet ornement cache un réceptacle, escamoté par un ajustage parfait, permettant probablement d´y abriter un petit reliquaire.

Dénominations crosse pastorale
Aire d'étude et canton Haute-Bretagne - Rostrenen
Adresse Commune : Rostrenen

Crosse réalisée en 1929 par l'orfèvre de Saint-Brieuc, René Desury, sur des dessins de James Bouillé, architecte et fondateur de l'Atelier Breton d' Art Chrétien, pour Monseigneur Tréhiou évêque de Vannes.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Lieu d'exécution Édifice ou site : Bretagne, 22, Saint-Brieuc
Auteur(s) Auteur : Désury René, orfèvre
Auteur de la source figurée : Bouillé James, architecte

Crosseron dont l'enroulement comporte trois brides. La terminaison de la volute occupée par un carré posé sur la pointe qui forme petit coffret.

Catégories orfèvrerie
Matériaux argent, fondu, gravé, doré
bronze, argenté
Précision dimensions

h = 48 ; pds = 650

Iconographies ornementation, triangle, rinceau, ornement à forme géométrique
Précision représentations

Motif central de crosseron : hévoud celtique.

Inscriptions & marques poinçon de maître
poinçon garantie et titre argent Paris depuis 1838
armoiries
Précision inscriptions

Poinçon de fabricant, Désury Saint-Brieuc dans un cadre rectangulaire (sur la tranche du boitier à reliques au centre du crosseron) ; poinçon garantie et titre argent Paris apres 1838 (à la base de la crosse) : une tête de Minerve ; armoiries, sur le noeud : sur la face antérieure : monogramme du Christ sur champ de gueules, en chef trois coquilles sur champ d'azur, bordure d'hermines, devise KENTOH MERWEL et MIHI VIVERE CHRISTUS ; au revers : d´argent à un arbre arraché cantonné de deux hermines, au chef d´azur chargé d´une étoile d´argent, devise LUX ET ROBUR.

Mériterait une protection.

Statut de la propriété propriété d'une association cultuelle
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • Trésors secrets des Côtes-d'Armor, 1991, catalogue d'exposition.

    p. 234-236 (notice A. Droguet)