Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Croix de procession

Dossier IM35021411 réalisé en 2003

Fiche

Dossiers de synthèse

L´orfèvre rennais Hierosme Le Restif, reprend ici, avec quelques variantes, le modèle qu´il a réalisé quelques années auparavant, en 1641, pour la paroisse de Guipel. Sur la base de dimensions quasi identiques (90 cm de hauteur pour la croix de Guipel et 87 pour celle de Bruc), avec un décor estampé, encore renaissance semblable, des extrémités en quadrilobes contenant les médaillons des évangélistes d´un côté, des docteurs de l´église de l´autre, l´orfèvre donne ici beaucoup moins d´importance à la figure du Christ qui sur la croix de Guipel, dans l´esprit des modèles des siècles antérieurs, occupe la quasi totalité de la hauteur. Curieusement, sur la croix de Bruc, la figure du Christ est associée à celles des docteurs de l´Eglise, les symboles des évangélistes se trouvant sur la face postérieure, associés à une figure de saint Michel archange terrassant le démon. La représentation du démon sous la forme d´un monstre mi-serpent mi-homme est conforme à l´imagerie traditionnelle du diable telle qu´on la voit par exemple sut les tableaux de Mission employés en Bretagne au XVIIe siècle. Les archives de la paroisse nous apprennent que cette croix fut payée à l´orfèvre la somme alors considérable de 374 livres pour un poids d´argent de 11 marcs, et qu´elle fut livrée à la paroisse le 7 septembre 1644. Ces précisions confèrent à l´objet un surcroît d´intérêt puisqu´elles permettent, confrontées à la date de 1641 portée sur la croix de Guipel, d´asseoir de façon irréfutable l´identification de deux poinçons de communauté rennais successifs, et de constater l´écart de trois ans qui les séparent l´un de l´autre. Enfin, il importe de remarquer que Hierosme Le Restif, emploie ici un autre poinçon, que sa composition verticale sa fleur de lys sommitale et son différent, ici un coeur, motif assez rarement employé par les orfèvre bretons, poinçon plus « moderne » que celui qu´il utilise encore trois ans plus tôt pour la croix de Guipel.

Dénominations croix de procession
Aire d'étude et canton Haute-Bretagne - Pipriac
Adresse Commune : Bruc-sur-Aff

Croix de procession fabriquée par l'orfèvre rennais Hierosme Le Restif pour 374 livres et livrée à la paroisse le 7 septembre 1644.

Période(s) Principale : 2e quart 17e siècle
Dates 1644
Lieu d'exécution Édifice ou site : Bretagne, 35, Rennes
Auteur(s) Auteur : Le Restif Hierosme, orfèvre
Catégories orfèvrerie
Matériaux bois
argent, repoussé, ciselé, estampage
fonte de fer
Précision dimensions

h = 88 ; l = 46 ; pr = 15

Iconographies les docteurs de l'église
Tétramorphe
Agneau mystique
saint Michel
Précision représentations

Les docteurs de l'Eglise et l'Agneau mystique sur la face antérieure ; le Tétramorphe et saint Miche terrassant le dragon sur la face postérieure.

Inscriptions & marques poinçon de maître
poinçon de communauté
Précision inscriptions

Poinçons (sur la douille) : initiales R et H accolées, surmontées d'une fleur de lys, un coeur en dessous, maître hierosme Le Restif ; communauté de Rennes, vers 1645 : hermine passante, lettre R couronnée, et lettre G entre les pattes.

États conservations manque
Précision état de conservation

Il manque très probablement 2 clochettes (traces des fixations rebouchées au milieu des 2 bras). Au-dessus de la collerette, les plaques d'argent sont lisses, sans décor et portent des traces de clou. Manque une corne du diable au revers.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1907/05/11

Références documentaires

Bibliographie
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1883.

    t. IV, p. 264 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
(c) Inventaire général (c) Inventaire général - Menant Marie-Dominique - Rioult Jean-Jacques