Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Croix de procession, église paroissiale Notre-Dame (La Chapelle-Caro fusionnée en Val d'Oust en 2016)

Dossier IM56001550 réalisé en 1985

Fiche

Dossiers de synthèse

La croix de procession de La Chapelle Caro se rattache à une série du même type, répandu en Bretagne orientale à partir de 1550. Cette simplicité n´est qu´apparente : un examen plus attentif de la technique, du décor et de l´iconographie nous révèle qu´en fait sur ces branches, qu´il a lui-même ornées d´une ligne d´oves, un orfèvre anonyme a maladroitement remonté, au début du XVIIe siècle, des éléments d´une croix du siècle précédent : le médaillon inférieur est légèrement décalé par rapport à la hampe et surtout, sur le revers, le monogramme IHS a été remonté tête en bas, par maladresse ou méconnaissance du symbole. Le titulus aux initiales INRI fermement inscrites en lettres gothiques, le traitement naturaliste de l´anatomie du Christ, le soleil aux rayons sinueux qui nimbe sa tête ainsi que le décor fleuri des quadrilobes dont la forme conserve la tradition du XIIIe siècle, ne laissent pas de doute quant à la datation : entre 1500 et 1550. Au revers, chaque médaillon porte le symbole des Évangélistes. Sur la face principale quatre docteurs de l´Église ont supplanté au début du XVIIe siècle Jean, Marc, Luc et Matthieu : après avoir martelé et plané le centre du médaillon, on a estampé les nouveaux personnages. En même temps qu´elle redécouvrait la richesse littéraire et artistique de l´Antiquité, la Renaissance s´intéressait de plus près aux Pères de l´Église, dont on imprimait alors les ouvrages. Ceux du IVe siècle, Jérôme, Grégoire, Augustin et Ambroise qui s´étaient tournés vers la culture gréco-romaine pour construire une présentation rationnelle de la foi, ont beaucoup séduit les Pères du Concile de Trente (1545-1563), qui tentèrent de faire retourner l´Église aux sources bibliques et patristiques. La croix processionnelle de La Chapelle Caro est une illustration de cette démarche doctrinale.

(Denise Dufief)

Dénominations croix de procession
Aire d'étude et canton Communes riveraines du canal de Nantes à Brest - Malestroit
Adresse Commune : Val d'Oust
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de La Chapelle-Caro

Croix de procession du début du 17e siècle, recomposée par un orfèvre anonyme qui remploya et remonta des éléments de croix de la première moitié du 16e siècle : notamment les médaillons de la face antérieure portant les figures des Évangélistes qui furent ré-estampés au profit des figures des Pères de l’Église.

(M. - D. Menant)

Christ, titulus et médaillons quadrilobés de la première moitié du 16e siècle, remontés au début du 17e siècle avec ré-estampage des docteurs de l'église sur les médaillons de la face antérieure et réfection totale des bras de la croix. Le nœud et la hampe en métal ont été refaits fin 19e ou début 20e siècle.

(J. -J. Rioult)

Période(s) Principale : 1ère moitié 16e siècle
Principale : 1er quart 17e siècle
Secondaire : limite 19e siècle 20e siècle

Présence d'une âme de bois ; le nœud de la hampe est en bronze ; assemblages par cloutage enfilage vis et soudures.

Catégories orfèvrerie
Matériaux argent, découpé, repoussé, doré, estampage
bronze
bois
Mesures h : 82.0 cm
la : 44.0 cm
Iconographies ornementation, quadrilobe, ove, filet, flamme
figures, quadrilobe, les pères de l'église, fauteuil, phylactère, en médaillon
figures bibliques, Christ en croix, soleil, I.N.R.I.
figure biblique, I.H.S., en médaillon
figures bibliques, les Evangélistes
ornementation, palme, quadrillage, rosettes, feuille
Précision représentations

Description : l'ornementation avec les feuilles : sur le nœud.

États conservations partie en remploi
oeuvre reconstituée
Précision état de conservation

Reconstitution : nœud moderne ; remploi : les Pères de l’Église sur les médaillons de la face antérieure furent ré estampés sur les figures des Évangélistes ; le médaillon IHS au croisillon du verso est remonté tête en bas.

Statut de la propriété propriété publique
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1922/12/02