Logo ={0} - Retour à l'accueil

Couvent d'Ursulines, dit couvent des Grandes Ursulines, puis caserne de gendarmes, rue du Pré-Botté (Rennes)

Dossier IA35027416 inclus dans Secteur urbain, dit ville basse (Rennes) réalisé en 1996

Fiche

Destinationscouvent, caserne, immeuble
Parties constituantes non étudiéeschapelle, cloître, jardin, maison, école
Dénominationscouvent
Aire d'étude et cantonRennes ville - Rennes ville
AdresseCommune : Rennes
Adresse : rue du
Pré-Botté
Cadastre : 1842 C 493 ; 1980 BS 357, 358

Selon Guillotin de Corson, la fondation du couvent des Ursulines est autorisée par l'évêque, en 1614, puis par des lettres patentes du roi de 1615. Les religieuses font l'acquisition de la maison du Chapeau-Rouge en 1614, située rue de Toussaints (actuelle rue Jules-Simon). La construction du couvent, dans lequel les religieuses s'installent en 1630, semble débuter en 1623, après la donation des terrains du Pré-Botté par la Communauté de ville qui permet aux religieuses d'agrandir leur propriété. Le plan d'Argentré de 1616 montre cependant une chapelle, une porterie et un petit bâtiment à cet emplacement. Dubuisson-Aubenay, en 1636, signale un "grand bastiment et de grande monstre". La comparaison du plan Hévin (1685) et du plan Forestier (1726) semble indiquer des agrandissements intervenus entre ces deux dates. Des plans de Le Saché, conservés aux archives départementales, attestent de la construction, en 1738, du corps de bâtiment situé au sud-ouest de la parcelle, le long de la rue du Pré-Botté. Transformé en gendarmerie à la fin du 18e siècle, il sera partiellement détruit par le tracé de la rivière canalisée. Au nord-ouest de la chapelle, dédiée à sainte Catherine, qui longeait la rue du Pré Botté, se trouvait le cloître bordé par des bâtiments existant encore partiellement en coeur d'îlot.

Période(s)Principale : 1er quart 17e siècle
Principale : 4e quart 17e siècle
Principale : 2e quart 18e siècle
Dates1614, daté par travaux historiques
1623, daté par source
1738, daté par source
Auteur(s)Auteur : Le Saché architecte attribution par source
Personnalité : Ursulines commanditaire attribution par source
Mursschiste
moellon
Toitardoise
États conservationsvestiges
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • [1842]. Plan cadastral parcellaire de la commune de Rennes. Section C, dite du Colombier, 3e feuille, dessin, Jouchel du Ranquin, Roger, Viel, Ferré et Simon géomètres, 1842 (A. D. Ille-et-Vilaine).

  • [1616]. Rennes, ville capitale de Bretagne et siège du Parlement 1616, fac-similé du plan de l'Histoire de Bretagne de Bertrand d'Argentré, 3 éd., 1618 (A. C. Rennes ; 1 FI 42).

  • [1726]. Plan de Rennes, levé par Forestier, gravé par Robinet, 1726 (B. M. Rennes).

  • [1738]. Plan des fondations du bâtiment des Dames Grandes Ursulines, plan par Le Saché architecte, 8 juin 1738 (A. D. Ille-et-Vilaine ; 38 H 4).

  • [1738]. Plan du rez-de-chaussée du bâtiment des Dames Grandes Ursulines, plan par Le Saché architecte, 8 juin 1738 (A. D. Ille-et-Vilaine ; 38 H 4).

  • [1738]. Plan du premier étage du bâtiment des Dames Grandes Ursulines, plan par Le Saché architecte, 8 juin 1738 (A. D. Ille-et-Vilaine ; 38 H 4).

Bibliographie
  • GUILLOTIN DE CORSON, Abbé. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes.

    t. 3, p. 231, 232
  • BANEAT, Paul. Le Vieux Rennes. Rennes : Plihon et Hommay, [1911].

    t. 3, p. 455-456
  • HUET, G. La paroisse de Toussaints de Rennes. Rennes : imprimerie Les Nouvelles, 1960.

    p. 137-139
  • DUBUISSON-AUBENAY. Itinéraire de Bretagne en 1636. Edition de la société des bibliophiles Bretons établie à partir du manuscrit original, édition du Layeur, 2000.

    p. 47