Logo ={0} - Retour à l'accueil

Corps de garde et batterie en "fer à cheval" (Concarneau)

Dossier IA29001870 inclus dans Fortifications d'agglomération dite ville close (Concarneau) réalisé en 2005

Fiche

AppellationsFort du Cabellou ou Cap-Bellou
Destinationspromenade
Parties constituantes non étudiéesbatterie, enceinte, porte
Dénominationsbatterie, fort, corps de garde, blockhaus, casemate, poste d'observation
Aire d'étude et cantonBretagne Sud
Hydrographiesestuaire Moros
AdresseCommune : Concarneau
Lieu-dit : Allée du Fort
Adresse :

Armement de la batterie en 1746 : 4 canons de 24 livres de balle. Armement de la batterie en 1794 : 4 canons de 36 livres de balle.

Point d’appui lourd allemand de type Stützpunkt abrégé "Stp. 78" durant la Seconde Guerre mondiale.

Période(s)Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates1746, daté par source
1943, daté par travaux historiques
1944, daté par travaux historiques
Auteur(s)Personnalité : Louis XV personnage célèbre attribution par travaux historiques
Mursgranite
schiste
terre
rocaille
pierre de taille
moyen appareil
petit appareil
moellon
Toitgranite en couverture
Plansplan radioconcentrique
Étagesrez-de-chaussée
Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre
Couverturestoit à deux pans
Typologiesbatterie de côte en "fer à cheval" dotée de 6 embrasures plongeantes. Un étage de feu rasant
États conservationsbon état

Site inscrit 15 11 1963 (arrêté).

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvrevestiges de guerre, à signaler, à étudier
Sites de protectionsite inscrit
Protectionsclassé MH, 1962/11/28
Précisions sur la protection

Fort du Cabellou (cad. AM 74) : classement par arrêté du 28 novembre 1962.

Annexes

  • Signalétique en place au fort du Cabellou par J.G. ROSSINI, ville de Concarneau

    "Érigé vers 1746 pour défendre l'entrée de la baie de la Forêt et le port de Concarneau, son aspect reste à ce jour inchangé : en forme de fer à cheval, l'entrée protégée par deux demi-bastions, le parapet ouvert de six embrasures tournées vers la mer, un corps de garde surmonté d'une guérite et un magasin à poudre. En 1794, 24 canonniers servent 4 pièces de 36 [livres de balle]. Peu adapté à l'artillerie du 19e siècle, il est rapidement déclassé. Propriété communale depuis 1960, il est classé Monument Historique le 28/11/1962".

Liens web

(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne - Lécuillier Guillaume