Logo ={0} - Retour à l'accueil

Corps de garde crénelé actuellement maison, batterie de Kerdonis (Locmaria)

Dossier IA56132120 inclus dans Ensemble fortifié (redoute et batterie), Pointe de Kerdonis (Locmaria) réalisé en 1974

Fiche

Parmi les 14 ouvrages issus ou dérivés des plans-types de tour ou de corps de garde crénelés de 1846 construits à Belle-Île, le corps de garde servant de réduit à la batterie de Kerdonis est le seul a avoir conservé son aspect extérieur des années 1860 et une bonne lisibilité de sa relation avec un ouvrage d'artillerie.

Précision dénominationcorps de garde crénelé servant de réduit à une batterie d'artillerie de côte
corps de garde défensif
Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéescaserne, poudrière, cuisine, citerne, mur défensif
Dénominationscorps de garde, réduit
Aire d'étude et cantonBretagne Sud
AdresseCommune : Locmaria
Lieu-dit : Pointe de Kerdonis
Cadastre : ZN 27

Le réduit attribué par la Commission de défense des côtes de 1841 à la batterie de Kerdonis est un corps de garde défensif n° 3. Son emplacement et l'opportunité de se conformer au plan-type sont débattus au cours ces études commencées à la fin des années 1840 et reprises à la fin des années 1850. En 1859, il est envisagé de construire un corps de garde atypique sans terrasse comme à la batterie d'Arzic, afin de pouvoir l'installer près de la batterie dont l'emplacement à mi-falaise rendrait un corps de garde crénelé classique intenable. Le corps de garde est finalement construit en 1860-1861 à l'emplacement de l'ancienne batterie au sommet de la falaise, et d'après le plan-type.

Les Allemands s'en servent comme casernement pendant la Seconde Guerre mondiale. Vendu par les Domaines en 1961, il sert actuellement de résidence.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source, daté par travaux historiques
Dates1860, daté par source
1861, daté par source, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : Génie

Le corps de garde crénelé de la batterie de Kerdonis est conforme au type n° 3 de la circulaire du ministère de la Guerre du 31 juillet 1846. Il est implanté assez loin en retrait et en hauteur de la batterie qu'il complète par rapport à ce qui est préconisé. Ne pouvant tenir sa protection contre les tirs du large du parapet de la batterie, il est profondément encaissé dans le sol rocheux. Seul le parapet de sa terrasse dépasse du niveau du sol. Les créneaux de tir du rez de chaussée ne peuvent pas battre les alentours, et faiblement participer à la défense directe du corps de garde : ils ont néanmoins été conservés. La couverture de la batterie par les feux de la terrasse du réduit est facilitée par le traitement en glacis du terrain entre les deux ouvrages.

La face sud-ouest, façade de gorge, porte l'inscription "Batterie de Kerdonis" au dessus de la porte. La date de construction sans doute inscrite sur une des pierres de couvertine du parapet a disparu avec cette même couvertine. Hormis cela et un début de décaissement de la contrescarpe par le propriétaire, il s'agit de la seule altération visible de l'aspect initial du bâtiment.

Les matériaux utilisés sont le schiste local pour les moellons, le granite de Trégunc et le calcaire charentais pour les pierres de taille. Dans ce dernier cas, l'emploi du calcaire pour les encadrements de créneaux de tir correspond aux préconisations du Comité des fortifications pour éviter les éclats dangereux pour les tireurs en privilégiant les roches tendres ou la brique.

Mursschiste moellon enduit
granite pierre de taille
calcaire pierre de taille
Plansplan rectangulaire régulier
Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre
voûte en berceau segmentaire
Couverturesterrasse
TypologiesCorps de garde crénelé type 1846 n° 3
États conservationsbon état
Mesuresl : 14.75 m
la : 12.0 m
Statut de la propriétépropriété privée
Éléments remarquablescorps de garde
Sites de protectionloi littoral, site classé, zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique
Protectionsinscrit MH, 2000/10/30

Annexes

  • Propositions de la commission de 1841 pour la batterie de Kerdonis.

    Armement proposé par la commission de 1841.

    Belle-Ile.

    [...]

    Batterie de Kerdonis.

    La batterie de Kerdonis sera appropriée.

    [...]

    La batterie sera armée de 4 bouches à feu tirant au large :

    - 2 pièces de 30

    - 2 obusiers de 22c

    Elle aura pour réduit un corps de garde défensif n° 3.

    Elle sera classée de 3e importance.

    La batterie de Kerdonis est construite sur la cap du même nom, qui forme la pointe orientale de l'Ile, et est le point le plus élevé du plateau. Elle ne découvre ni l'anse ni le Port d'An-Dro, où les Anglais débarquèrent en 1761. Elle est destinée à offrit un point d'appui aux bâtiments poursuivis qui viendraient chercher l'abri de l'Ile.

    (Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives de l'Artillerie ; Sous-série 3 W, Opérations militaires : 3 W 32, Documents concernant le 3e arrondissement maritime (Lorient). Projet d'armement des côtes de la France, de la Corse et des îles. Titre III : Projet d'armement du 3e arrondissement maritime (Lorient), 1841-1843, p. 131-132)

Références documentaires

Documents d'archives
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives de l'Artillerie ; Sous-série 3 W, Opérations militaires : 3 W 32, Documents concernant le 3e arrondissement maritime (Lorient). Projet d'armement des côtes de la France, de la Corse et des îles. Titre III : Projet d'armement des côtes du 3e arrondissement maritime (Lorient), 1841-1843.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 3 W 32
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives du Génie ; Article 12, Avis du Comité : 1 VK 42, Travail de la commission d'armement des côtes sur les frontières maritimes, 1844. Avis du Comité des fortifications du 7 novembre 1844.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 1 VK 42
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives du Génie ; Article 12, Avis du Comité : 1 VK 577. Commission de défense des côtes : tableau faisant connaître le nombre, l'armement et le classement des batteries de côtes des 1er (Cherbourg), 2e (Brest), 3e (Lorient), 4e (Rochefort) et 5e (Toulon) arrondissements maritimes, de la Corse, de l'Algérie et des colonies, 1860-1862.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 1 VK 577
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives du Génie ; Article 12, Avis du Comité : 1 VK 584, Registre des avis du Comité des fortifications sur le crédit général pour la défense des côtes, 1858-1867. Séance du 29 mai 1860, Place de Belle-Île.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 1 VK 584
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives du Génie ; Article 12, Avis du Comité : 1 VK 41, Mémoires généraux sur les frontières maritimes, 1853-1885. Rapport sur la situation des travaux de défense des côtes à la fin de l'exercice 1861.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 1 VK 41
  • Service historique de la Défense, Département Marine, Lorient. Archives de la Place et du Génie de Belle-Île-en-Mer ; Sous-série 4 S2, archives du Génie de Belle-Île-en-Mer : 4 S2 52, Direction du Génie de Brest, Place de Belle-Île, Règlement général et définitif des dépenses faites pour les fortifications de la place de Belle-Île (défense des côtes) pendant l'exercice 1860, 1er juin 1861.

    Service Historique de la Défense de Lorient : 4 S2 52
  • Service historique de la Défense, Département Marine, Lorient. Archives de la Place et du Génie de Belle-Île-en-Mer ; Sous-série 4 S2, archives du Génie de Belle-Île-en-Mer : 4 S2 52, Direction du Génie de Brest, Place de Belle-Île, Règlement général et définitif des dépenses faites pour les fortifications de la place de Belle-Île (défense des côtes) pendant l'exercice 1861, 19 juillet 1862.

    Service Historique de la Défense de Lorient : 4 S2 52
Bibliographie
  • LE POURHIET-SALAT, Nicole, La défense des îles bretonnes de l´Atlantique, des origines à 1860, Vincennes, Service Historique de la Marine, 1983, 2 vol. : XLV-375 p. XXV pl.

  • FAUCHERRE, Nicolas, PROST, Philippe, CHAZETTE, Alain (sous la dir. de), Les Fortifications du littoral, La Bretagne Sud, Chauray-Niort, 1998, 279 p., collection : les fortifications du littoral. ISBN 2-910137-24-4.

  • TRUTTMANN, Philippe (Colonel), Les derniers châteaux forts, les prolongements de la fortification médiévale en France 1634-1914 , Thionville, Klopp, 1993, 253 p. ISBN 2-906535-75-3.

Périodiques
  • CHAURIS, Louis, Nature et provenance des pierres mises en œuvre dans les ouvrages défensifs à Belle-Île (Morbihan), Bulletin de l'association bretonne, 2011, CXX, p. 285-302.