Logo ={0} - Retour à l'accueil

Corps de garde 3 de la pointe de la Corbière (Saint-Cast-le-Guildo)

Dossier IA22001035 inclus dans Patrimoine maritime : architecture littorale et portuaire (Saint-Cast-le-Guildo) réalisé en 2002

Fiche

Les moyens de défense de Saint-Cast à la fin du 18e siècle :

Trois batteries défendent la côte. La première, dite de la lande a normalement deux pièces de canon, l´une de 12 sur affût de côte et l´autre de 8 sur affût marin. Cette batterie a pour objet de protéger la grève de toute descente. La Lande dispose d´un corps de garde et d´une poudrière, dont il n´existe aujourd´hui que des vestiges, peu accessibles, au regard du terrain accidenté. La seconde batterie équipée d´une pièce de 12, dite de la Corbière, domine la baie de la Fresnaye. La Corbière dispose d´une poudrière et d´une guérite. La troisième, au lieu-dit Valais ou Vallay, avoisine cette dernière. Leurs feux croisent avec les batteries du fort La Latte. Ils ont été précipités au bas de la falaise par les Anglais. L´un des canons a été mis en valeur par la commune de Saint-Cast sur un affût reconstitué.

Il faut remarquer en 1797 dans un rapport la présence de deux batteries à la pointe de la Garde. Aujourd´hui, le site de la Corbière, propriété privée, est occupé par une résidence de la seconde guerre mondiale. Le corps de garde est en bon état, agrandi d´un appentis édifié sur sa façade ouest. La guérite est aussi en excellent état, avec son ravissant encorbellement. La présence vers l´est, d´une levée de terre en forme de fer à cheval à peu de distance, pourrait bien être la batterie dite du Vallay, abandonnée dès 1793.

Dénominationscorps de garde
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Matignon
AdresseCommune : Saint-Cast-le-Guildo
Lieu-dit : pointe de la Corbière
Cadastre : 1983 282 AC 483

Ce bâtiment semble correspondre à un corps de garde, faisant logis sur le modèle des corps de garde de la fin du 17e siècle ou du 18e siècle (plan d'un corps de garde de 1694), avec magasin à poudre. Cependant, si le bâtiment d'origine est postérieur au premier corps de garde situé sur le même terrain (1638), il est certainement contemporain de la tourelle ou guérite de douanier, située à l'ouest de la pointe. On retrouve ce type d'édifice militaire sur les côtes bretonnes (Locquémeau-Trédrez, Port du Corréjou en Plouguerneau). Mais, il a été profondément remanié et réaménagé, avec de nouvelles ouvertures et le rallongement du bâtiment au cours du 19e et du 20e siècle. Il sert aujourd'hui d'habitation. Sur les plans par masse de culture de 1803-1804, une batterie est mentionnée avec deux canons à la pointe de la Corbière.

Période(s)Principale : 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 20e siècle

Édifice en rez-de-chaussée à toiture en palis de schiste. Bâtiment remanié en forme de L, avec décrochement en façade, organisé en quinconce, avec une largeur maximum de 5 mètres, une longeur totale de 10 mètres et une hauteur au faîtage de 2,50 m. Une seule ouverture au nord-est de 220 x 80, une 2ème ouverture rapprochée de 1 mètre, plus récente. Une cheminée en pignon. Le bâtiment d'origine est rallongé au nord de 4 mètres en longueur, sur une largeur de 2 mètres, avec une terrasse en béton. Trois fenêtres orientées à l'ouest Une seule ouverture au nord dans ce nouveau bâtiment. Les pierres d'angle des ouvertures sont symétriques. La couverture du bâtiment plus ancien est réalisé en lauzes de pierre de Saint-Cast, avec quatre recouvrements. Le granite semble avoir été utilisé pour les dernières transformations. Un linteau de forme oblongue, en pierre de Saint-Cast a été utilisé pour la première ouverture. Cet édifice est davantage en retrait de la falaise par rapport aux deux autres corps de garde, dont il est seulement distant de 25 mètres.

Mursgranite
schiste
grès
Toitschiste en couverture
Plansplan régulier en L
Étagescomble à surcroît
Couverturestoit à deux pans
Mesuresla : 500.0
l : 1000.0

Ancien corps de garde, à proximité duquel se trouvent deux block-haus, témoins de l'occupation ancienne du site et des aménagements défensifs réalisés durant la dernière guerre. Oeuvre à étudier.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà étudier

Annexes

  • 20022215331NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 3 P plan, carton 3 ; 2 num 1/28, 2 Numplan.

    20022215204NUCB : SHM Brest

    20022215330NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 1L 727.

    20022215205NUCB : Saint-Cast-le-Guildo, Coll. Part.

Références documentaires

Bibliographie
  • SALLIER DUPIN (DE), Guy. La mer et la révolution dans les Côtes-du-Nord. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1992.

    p. 121-125