Logo ={0} - Retour à l'accueil

Conserverie Peyron actuellement résidence Capitaine Cook, place de la Coopérative, Doëlan (Clohars-Carnoët)

Dossier IA29004286 inclus dans Secteur urbain : zone d'activité portuaire artisanale du quai Peyron (Clohars-Carnoët) réalisé en 2008

Fiche

Destinationsconserverie, immeuble à logements
Dénominationsconserverie
Aire d'étude et cantonBretagne - Quimperlé
AdresseCommune : Clohars-Carnoët
Lieu-dit : Doëlan
Adresse : place de la
Coopérative
Cadastre : AR 509

Sur le plan cadastral de 1823, un important bâtiment est représenté au lieu-dit la « Presse de Doëlan », sur la rive droite du port de Doëlan, en aval de l´anse de Kersimon. La toponymie semble indiquer qu´avant le 19e siècle, il existait à cet endroit des bâtiments pour la préparation de sardines salées et pressées en tonneaux. Au 19e siècle, des magasins y sont recensés, pouvant servir autant à préparer le poisson qu´à entreposer du matériel de pêche. En 1836, le négociant Raymond Guillou-Penanros, domicilié à Concarneau, s´associe à Sylvain Peyron, négociant de Quimperlé, pour construire à la « Presse de Doëlan » des maisons, des magasins et une « fabrique de sardines et de conserves alimentaires ». La famille Peyron (domiciliée à la fin du 19e siècle à Beuzec-Conq) conserve la conserverie et les maisons jusqu´à la Première Guerre mondiale. Par la suite, l´ensemble des bâtiments appartient à M. Le Maignan de l´Ecorce (habitant de Loire-Inférieure) puis à la société Quintin, Frogier et Le Maignan de l´Ecorce dont le siège est à Nantes. Avant la Seconde Guerre mondiale, la conserverie a cessé de fonctionner. En 1952-53, la construction d´un parking et d´une route permettant l´accès au quai Peyron nécessite la destruction de deux des trois bâtiments en ruine. En 1985, le dernier des trois bâtiments de la conserverie est transformé en habitation et prend le nom de Résidence Capitaine Cook.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle

Dominant l´entrée du port et le quai Peyron, la résidence Capitaine Cook (ancien bâtiment ouest de l´usine Peyron) est un imposant édifice d´un étage, long de 30 m et large de 10 m. Il présente les mêmes caractéristiques simples que les bâtiments présents autour de la place de la Coopérative : les ouvertures en façade principale ont un encadrement en granite ; la façade est crépie et peinte de couleur blanche ; son toit est en ardoise.

États conservationsremanié
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • 20082908556NUC : Archives départementales du Finistère, 3 P 34/1.

    20092909047NUCB : Collection Joseph Coguen

    20092909069NUC : Collection particulière

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Finistère. 3 P 34/2 à /8. Matrices cadastrales de Clohars-Carnoët (1823-1957).

  • Archives départementales du Finistère. 222 W 45 à 53. Matrices cadastrales de Clohars-Carnoët (cadastre rénové : 1960-1970).