Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cité universitaire, dite maison des étudiants

Dossier IA35025400 inclus dans Boulevard de Sévigné réalisé en 2001

Fiche

Parties constituantes non étudiées jardin
Dénominations cité universitaire
Aire d'étude et canton Rennes ville - Rennes ville
Adresse Commune : Rennes
Adresse : 94 boulevard de Sévigné
Cadastre : 1980 BI 432, 453

Les permis de construire indiquent que la cité universitaire est construite en 1932 par l'entrepreneur Château, sur des plans de l'architecte Jean Gallacier, et agrandie en 1956, sur les plans de l'architecte Georges Maillols. Dans les bâtiments de Jean Gallacier, le grand hall du rez-de-chaussée est destiné à plusieurs usages : salle de réunion et salle de travail mais également salle à manger pour le petit déjeuner, et des blocs sanitaires disposés de part et d'autre de la pièce. Aux étages, une salle de lecture est disposée à cet emplacement, celle du premier ouvrant sur la terrasse. Les chambres destinées aux étudiants ont une surface de 12m2.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1932, daté par source
1956, daté par source
Auteur(s) Auteur : Gallacier Jean, architecte, attribution par source
Auteur : Château, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Odorico, mosaïste, attribution par source
Auteur : Maillols Georges, architecte, attribution par source
Personnalité : Office Public Départemental d'Habitations à Bon Marché,
Office Public Départemental d'Habitations à Bon Marché
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source

Edifice construit en parcelle traversante, en fort retrait du boulevard de Sévigné. La cour antérieure est fermée par un mur "en escalier" surmonté de grilles, réalisées sur le même modèle au sud de la parcelle, rue de la Palestine. Le bâtiment principal de plan U est construit avec une ossature de béton armé et un remplissage de briques masqués par un parement de granite. Il est couvert d'un toit à pans brisés et d'un dôme à quatre pans au centre. Il compte 2 étages carrés et 1 étage de comble sur rez-de-chaussée surélevé et sous-sol. Il est formé d'un corps à 11 travées, avec un triplet de baies au niveau du pavillon central, flanqué de deux pavillons en très faible saillie à 3 travées. L'homogénéité de la façade nord est obtenue par la présence de frontons triangulaires. Au sud, les ailes délimitent une cour-jardin. Au sud de la parcelle et perpendiculairement à la voie se trouve un second corps de bâtiment de 5 étages carrés construit en béton armé avec remplissage de parpaings masqués par un enduit, avec allèges de briques.

Murs brique creuse
granite
brique
enduit
béton armé
moellon
béton armé
parpaing de béton
Toit ardoise
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage de comble, 5 étages carrés

Données complémentaire architecture Rennes

IAUT typicum
ICHR typicum
IESP unicum aire d'étude
ICONTX intégré
ITOPO site de lotissement
PINTE Construit sur une vaste parcelle traversante, dans un quartier résidentiel de la ville, l'édifice est ici implanté en retrait de la voie, selon une disposition entre cour et jardin, inaugurée dans les hôtels du Second Empire. Ce n'est cependant pas l'implantation dominante dans le lotissement où hôtels, maisons et immeubles sont le plus souvent à l'alignement, avec une forte mitoyenneté. Le choix de la rupture d'implantation participe, avec le plan et la volumétrie, à la vocation monumentale de l'édifice, dont la typologie rappelle celle du Grand-Hôtel. Le style régionaliste sévère et minéral, cependant moins puissant que celui de Lefort ou de Laloy, contribue lui aussi à la monumentalisation des volumes rythmés par de simples pignons. La distribution et le décor intérieur évoquent également le Grand-Hôtel, par la position des espaces partagés, orientés sur le jardin, en particulier le vaste hall central et la terrasse qui le surplombe à l'étage supérieur, dont l'importance est soulignée par le décor de mosaïque Art Déco, conçu par Odorico, qui orne également couloirs, cages d'escalier, et salles de bain du premier étage. L'extension, au sud, construite sur les plans de Georges Maillols, présente également des qualités architecturales et urbanistiques manifestes.
POS 3
SEL sélection requise
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. C. Rennes. Permis de construire ; 799 W 121. Boulevard de Sévigné (1927-1939) .

  • A. C. Rennes, Permis de construire ; 777 W 71. Rue de la Palestine (1934-1961) .

Documents figurés
  • [1932]. Maison des étudiants. Façades nord et sud, dessin, 1932 (A. C. Rennes).

  • [1932]. Maison des étudiants. Façade est et coupe, dessin, 1932 (A. C. Rennes).

  • [1932]. Maison des étudiants. Plan du sous-sol, dessin, 1932 (A. C. Rennes).

  • [1932]. Maison des étudiants. Plan du rez-de-chaussée, dessin, 1932 (A. C. Rennes).

  • [1932]. Maison des étudiants. Plan du premier étage, dessin, 1932 (A. C. Rennes).

  • [1932]. Maison des étudiants. Plan des troisième et quatrième étages, dessin, 1932 (A. C. Rennes).

  • [1932]. Maison des étudiants. Façade nord, dessin, 1932 (A. C. Rennes).

  • [1932]. Maison des étudiants. Façade sud, dessin, 1932 (A. C. Rennes).

Bibliographie
  • LOYER, François, GUENE, Hélène. L'Eglise, l'Etat et les architectes, Rennes 1870-1940, éditions Norma, 1995.

    p. 278
  • GUENE, Hélène. Odorico, mosaïste Art Déco. Bruxelles : Archives d´architecture moderne, 1991.

    p. 152-153