Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château, dit malouinière de la Ville Bague (Saint-Coulomb)

Dossier IA35004299 réalisé en 1999

Fiche

Œuvres contenues

Comme La Chipaudière, La Ballue et Le Bosc, La Villebague fut construite aux environs de 1715 pour un Magon. La rigueur du rapport entre les pleins et les vides, l'élégance des bandeaux qui bordent les baies rattachent directement cet édifice aux hôtels construits par Garangeau lors des accroissement de Saint-malo entre 1710 et 1730. La Villebague a conservé la plupart de ses décors d'origine : lambris, trumeaux et cheminées, dont plusieurs en marbre, salle à manger avec buffet encastré dans la boiserie dont le couronnement reproduit le larmier de granite des portes de la demeure, et parquets malouins à larges lames cloutées. A l'étage, la distribution à couloirs croisés s'apparente à celle des casernes de l'époque.

Parties constituantes non étudiées chapelle, clôture de jardin, colombier, ferme
Dénominations château
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Cancale
Adresse Commune : Saint-Coulomb
Lieu-dit : la Ville Bague
Cadastre : 1982 D 151
Dans un domaine appartenant aux Magon de la Chipaudière à partir de 1676, après la construction de la chapelle en 1695, construction d'un logis au début du 18e siècle. Ouvrage comparable aux édifices construits par Garengeau lors des accroissements de Saint-Malo entre 1710 et 1730. A signaler un colombier de plan carré et un beau puits identique à celui du manoir de Limoëlou à Saint-Malo.
Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle

Données complémentaires architecture IP35

HYPOI sans objet
HYPOE éclaté
PHYPO malouinière type château
SCLE1 1er quart 18e siècle
IAUT sans objet
ICHR typicum
IESP typicum région ou pays
ICONTX dominant
SEL sélectionné
Statut de la propriété propriété d'une personne privée
Protections inscrit MH, 1981/12/28
inscrit MH, 1992/11/19
Précisions sur la protection

Façades et toitures de la malouinière, de la chapelle et du colombier ; puits ; bureau et grand salon avec leur décor de boiseries ou de papier peint (cad. D 142,143,151) : inscription par arrêté du 28 décembre 1981. Murs de clôture et éléments construit du jardin (cad. D 138 à 141, 144 à 147, 314 à 316, 389, 390) : inscription par arrêté du 19 novembre 1992.

Références documentaires

Documents figurés
  • Feuille cadastrale de la section B2 dite du Bourg. Levée par Demolon, géomètre, [1828], échelle 1/2500e. (A.D. Ille-et-Vilaine : 3 P 5487).

Bibliographie
  • LETIEMBRE, Isabelle. L'architecture civile au 18e siècle en Ille-et-Vilaine : châteaux, manoirs, malouinières. D.E.A : Hist. Art : Rennes 2, Université de Haute Bretagne : 1993.

    t. 2 p. 36
  • [Exposition. Schallaburg. 28 avril-4 novembre 1990]. Arts de Bretagne : XIV-XX siècle : exposition présentée à Schallaburg, 28 avril-4 novembre 1990 [organisée par l'Association des conservateurs de musées de Bretagne et le Département culturel du Land de Basse-Autriche]. Rennes : Institut culturel de Bretagne, 1990.

    p. 259-260
  • SAMSON, Jeanine. L'Ille et Vilaine à tire d'aile. Saint-Jean-de Braye : Imprimerie Nouvelle, 1996.

    p. 142
  • BANÉAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927.

    p. 368 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Les malouinières, Ille-et-Vilaine. Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France. Région Bretagne ; par Roger BARRIE et Jean-Jacques RIOULT. Rennes : APIB, 1984, rééd. 1997. (Images du patrimoine) .

    p. 16
  • [Exposition. 1975]. Les malouinières : exposition itinérante, organisée avec le concours de la Société d'histoire et d'archéologie de Saint-Malo et de la ville de Saint-Malo, 1975. Réd. Françoise Hamon. Rennes : Commission régionale d'inventaire de Bretagne, 1975.

    p. 22

Liens web