Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château de Saint-Ilan, avenue du Clésieux, Saint-Ilan (Langueux)

Dossier IA22001246 réalisé en 2003
Parties constituantes non étudiées conciergerie, portail, mur de clôture, chapelle
Dénominations château
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Langueux
Adresse Commune : Langueux
Lieu-dit : Saint-Ilan
Adresse : avenue du Clésieux
Cadastre : 1812 A 126 à 138 ; 1995 106 AL 9 à 11, 13, 17 à 26

Château datant probablement du 17e siècle, très restauré et agrandi au milieu du 19e siècle (partie de l'aile ouest, étage de comble). Il a été acheté par Olivier Latimier en 1826 pour son fils Achille Latimier du Clézieux, fondateur de la colonie pénitentiaire agricole de Saint-Ilan. Il appartenait d'après Frotier de la Messelière aux familles Berthelot de Saint-Ilan (17e siècle), Loz de Beaucours (18e siècle), Latimier du Clézieux (19e siècle) et Roussel de Villeféron (20e siècle). Chapelle et conciergerie datant de la 2e moitié du 19e siècle. Statue datant de la 2e moitié du 17e siècle.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle

Château à deux corps en équerre, à double orientation, à un étage carré et un étage de comble construit en granite. Elévation ordonnancée à cinq travées avec avant-corps central de plan carré percé d'une porte et couvert d'un toit en pavillon. Aile ouest en retour d'équerre flanquée d'un bâtiment secondaire couvert d'un toit en pavillon. Conciergerie à élévation ordonnancée sans travées, construite en granite et brique sur un plan à deux corps en équerre. Chapelle de plan rectangulaire à vaisseau unique, orientée nord-sud, avec reprise du chevet de l'ancienne chapelle à droite. Architecture d'inspiration antique : l'accès est desservi par un escalier droit à degrés menant à une pièce (pronaos) délimitée par les extrémités des murs latéraux et deux colonnes.

Murs granite
brique
enduit
pierre de taille
moellon
Toit ardoise, tuile mécanique
Plans plan régulier en L
Étages 1 étage carré, étage de comble, 1 vaisseau
Élévations extérieures élévation à travées, élévation ordonnancée sans travées
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
noue
États conservations restauré

Propriété d'Achille Latimier du Clézieux. L'étude est souhaitable.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à étudier

Annexes

  • Achille-Aimé-Marie Latimier du Clézieux (1806-1893)  :

    Chevalier de la Légion d'honneur.

    Commandeur de l'Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand.

    Maire de Langueux de 1859 à 1870.

    Fondateur en 1873 de la Société du nouveau théâtre à Paris.

    Ce personnage fut une des figures les plus marquantes de Langueux et de la région briochine au 19e siècle. Issu d'une famille originaire de Moncontour, Achille-Aimé-Marie du Clézieux naquit à Saint-Brieuc le 30 avril 1806. Son père, Olivier-René Latimier, négociant en toile, élu député de Moncontour pour les Etats généraux en mars 1789, receveur général des Côtes-du-Nord de 1800 à 1830, lui acheta le château de Saint-Ilan le 22 juillet 1826. Poète et auteur dramatique, ami de l´écrivain François-René de Châteaubriand, Achille Latimier du Clézieux fut considérablement influencé par le mouvement catholique, romantique et philanthropique de la 1ère moitié du 19e siècle. Entre 1828 et 1830, il fut membre de l'école de la Chênaie fondée par Félicité de Lamennais et fonda en 1843 la colonie pénitentiaire agricole de Saint-Ilan. Il mourut à Saint-Brieuc le 25 juin 1893.

  • 20032201152NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/11, Numplan 1.

    20032201151NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/11, Numplan 4.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/11.

    Numplan 1, Numplan 4, section A, feuille unique
Bibliographie
  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Au coeur du Penthièvre : Lamballe - Jugon - Moncontour - Turnegoët. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1951.

    p. 138
  • OGEE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Rennes : Deniel, 1853, tome 1.

    p. 443