Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château de Mouillemuse (Noyal-Châtillon-sur-Seiche)

Dossier IA35047477 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées jardin, parc, enclos, portail, chapelle, orangerie, fontaine, ferme, fossé
Dénominations château
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Bruz
Adresse Commune : Noyal-Châtillon-sur-Seiche
Lieu-dit : Mouillemuse
Le manoir de Mouillemuse est mentionné dès le 15e siècle. Une mesure à grains déposée aujourd´hui dans la cour remonte à cette période. Le logis ayant été reconstruit aux époques ultérieures. Le pavillon sud plus ancien conserve quelques éléments du 17e siècle, boiseries anciennes et vestiges d´une rampe d´escalier. Le logis ayant fait l´objet d´un programme de reconstruction dans le courant du 18e siècle. Les boiseries en place sont datables du 18e siècle et portent des armes d´alliance de la famille Boterel. Cet ensemble qualifié dans le contrat de vente de 1882 de Retenue de Mouillemuse réunit tous les éléments de la demeure noble, douves, vivier, chapelle, enclos, charmille, saut de loup et parc. La métairie adjacente est séparée du manoir par un mur de clôture. Cet ensemble patrimonial mériterait une étude plus approfondie. Intérêts architectural et paysager.
Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle

Environnement sauvegardé et parties constituantes en place. 01) Logis manorial orienté est / ouest, de plan rectangulaire à étage cantonné de deux pavillons formant une légère avancée en façade est et ouest. Le pavillon sud plus ancien est en pierre recouvert d'enduit tandis que celui du nord est en terre comme l´ensemble de la construction. L´élévation est ordonnancée selon un axe central affirmé par une porte en pierre de taille de calcaire. 02) Des douves maçonnées entourent une partie du logis. 03) Le tracé de l´ancien accès qui était situé dans l´axe du château, visible sur le cadastre napoléonien, est encore en partie en place. Un nouvel accès, au nord, ayant été aménagé dans le courant du 19e siècle avec une porterie. 04) La chapelle dédiée à Saint-Charles est située à l´angle nord-ouest de la cour actuelle, elle est actuellement déclassée en dépendances. Elle a subie plusieurs aménagements successifs. 05) Écuries et logement formant un pavillon indépendant, à l´angle sud-ouest de la cour. Escalier intérieur en bois à balustres. 06) Saut de loup, visible, à l´ouest de la cour, autrefois situé à l´extrémité de l´accès principal 07) Motte, vraisemblablement motte à Madame dessinée lors du tracé du parc, située à l´angle nord-ouest du domaine, près du carrefour du Champ Long. 08) Orangerie, à l´angle nord du jardin arrière (à l'emplacement probable d'un ancien colombier). 09) Source, au nord-est du jardin arrière 10) Passage couvert accolé à la chapelle donnant accès à la métairie 11) Métairie du manoir, à cour fermée. Logis actuellement de parti bas, ancien logis à fonctions combinées. Orienté sud. Des étables et autres dépendances ont été construites postérieurement au logis et forment des bâtiments indépendants, en bauge, à l´arrière du corps principal du logis.

Murs schiste
terre
calcaire
enduit
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
États conservations bon état

Données complémentaires architecture IP35

HYPOI sans objet
HYPOE sans objet
MURS1 schiste ; moellon ; terre ; enduit ; calcaire ; pierre de taille
SCLE1 17e siècle ; 18e siècle
IAUT sans objet
ICHR nsp
SEL sélection requise
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Extrait du cadastre de 1813 de Noyal-sur-Seiche, section B2

    Matrices cadastrales.

    654, La Vigne, terre plantée

    655, Champ du Pommier, terre plantée

    709, De la Boisardière, jardin

    717, La Grande Prée, pré

    718, Petit champ de noyers, terre

    719, De noyers, avenue

    720, Le Petit Vivier, marre

    721, Jardin à légumes, jardin

    722, la Douve, Vivier

    723, Du château, jardin

    725, Château de Mouil Muse, cour et bâtiment

    726, Métairie, cour et bâtiment

    727, Portion du Bois, cour

    728, De Mouil Muse, bois (futay)

    729, Le Bosquet, cerclière (terrain planté de châtaigniers en taillis pour le cercle des futailles)

    730, Le Bosquet, terre plantée

    731, Le Petit Bosquet, terre plantée

    732, le Haut du Prée, pré.

  • Extrait du chanoine Guillotin-de-Corson

    Saint-Charles de Mouillemuse.

    Agaice d´Acigné, veuve d´Olivier Botherel, en 1427, et Renaud Botherel, en 1513, possédaient le manoir de Mouillemuse, en Vern. Charles Viart, sieur de la Manniaye, et Anne-Marie Botherel, sa femme, firent bâtir une chapelle près de ce manoir ; elle fut bénite le 3 décembre 1738 par M. Fontaine, recteur de Vern, et les enfants des fondateurs, qui habitaient alors Mouillemuse, obtinrent de l´ordinaire la permission d´y faire dire la messe, promettant d´y fonder une chapellenie dans l´espace d´un an. On dit que Mouillemuse se trouvait originairement en Noyal-sur-Seiche, paroisse à laquelle cette maison a été rattachée en 1828.

    Extrait de Paul Banéat.

    On l´appelait Montelimuze au 17e siècle. (A.D.Ille-et-Vilaine : Min. de Bertelot, notaire à Rennes, 14 juin 1652)

    Il était aux d´Acigné en 1427, aux Botherel en 1513, et passa par alliance vers 1738 aux Viard qui l´avaient encore en 1789. Il appartient aujourd´hui aux Porteu de la Morandière.

    Extrait de François Xavier Perrin

    La Révolution sera tragique pour la famille Viard qui s´était enrichie durant le 18e siècle. Charles Viard émigre en 1791. Il part ou rejoint peut-être sa belle famille Boterel du Plessis en émigration à Londres, tous ses biens sont saisis et vendus. Mouillemuse est vendu comme bien national.

    Le procès verbal de consistance et d´estimation de Mouillemuze, daté du 26 ventôse an II, permet de connaître l´étendu du domaine : 47 journaux 10 cordes, soit environ 23 hectares. Il sera vendu en deux lots sensiblement égaux.

  • A : privées : contrat de vente de 1882, à Hyacinthe Gaëtan Porteu, négociant, et à Dame Josephine Marie Laure Ramé, sa femme.

    Sont comparus :

    Monsieur Jules Pierre Buis, avocat et Monsieur Charles Isodore Henry Buis, son frère, étudiant en droit, tous deux demeurant à Rennes, place du Palais, lesquels ont, par ces présentes, vendu avec toutes garanties légales de fait et de droit, à Monsieur Hyacinthe Gaëtan Porteu, négociant, et à Dame Josephine Marie Laure Ramé, sa femme demeurant ensemble à Rennes, rue de la Psalette, ici présents et qui acceptent :

    Désignation

    La terre de Mouillemuse, située communes de Noyal-sur-Seiche et Saint-Erblon et se composant comme suit :

    Primo : La Retenue de Mouillemuse, composée de Maison de Maitre, écurie et remise, jardins, orangerie, pièce d´eau, cour verte, avenue et bois, telle qu´elle se compose et se trouve inscrite aux rôles de la matrice cadastrale de la commune de Noyal-sur-Seiche sous les numéros 709, 713, 721, 722, 723, 724, 725, 728, 731 de la section B.

    Secondo : La métairie de Mouillemuse ou de la Porte, composée de bâtiments de fermier et d´exploitation, terres labourables, prairies et bois et se trouvant inscrite aux rôles de la matrice cadastrale de la dite commune de Noyal-sur-Seiche sous les numéros : 352, 353, 357, 595, 597, 598, 600, 653, 654, 655, 717, 719, 720, 726, 727, 730, 732, 733, 736, 743, 889, et 892 de la même section B.

    Tertio : la métairie de la Méancière composée également de bâtiments de fermier et d´exploitation, terres labourables, prairies et bois et se trouvant inscrite aux rôles de la matrice cadastrale de la dite commune de Noyal-sur-Seiche (...).

    Quarto : la métairie de Launay-Brulon composée comme les précédentes de maisons d´habitation et d´exploitation, prairies, terres labourables et bois et se trouvant inscrite aux rôles de la matrice cadastrale de la dite commune de Noyal-sur-Seiche (...).

    Quinto : la métairie de Bon Espoir composée aussi comme les précédentes de bâtiments d´habitation et d´exploitation, prairies, terres labourables et bois et se trouvant inscrite aux rôles de la matrice cadastrale de la dite commune de Saint-Erblon (...).

    Sexto : Et enfin quatre pièces détachées nommées la Pièces des Gals, les Patures, le Dohin et le petit pré de la Garde (...).

  • 19883500434X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 8Fi.

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    T.VI, p.445 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • PERRIN François-Xavier. Mouillemuse et ses seigneurs. (Monographie dactylographiée), 1998.