Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château de la Vairie (Lanvallay)

Dossier IA22005246 réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Ancienne maison seigneuriale mentionnée dès le 15e siècle considérablement remaniée à toutes les époques, notamment une grande transformation à la fin du 18e siècle et en 1902, date à laquelle le logis est agrandi vers l'ouest. L'environnement du manoir tel qu'il se définit sur le cadastre de 1843 traduit le prestige de la famille Ferron de la Vairie par le maintien des douves, du vivier seigneurial et l'agencement de jardins dont les tapis verts s'étendent au delà des limites communales vers les Champs-Géraux.

Parties constituantes non étudiées parc, communs, pièce d'eau
Dénominations château
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude - Dinan Est
Adresse Commune : Lanvallay
Lieu-dit : la Vairie

La Vairie relevait sous l'Ancien Régime du marquisat de Coetquen, érigée en fief de Vicairie pour le récolement des impôts et le lieu de

l’administration de la moyenne et basse Justice. Selon les recherches publiées par M. Monier, la seigneurie existait avant le 15e siècle, elle appartenait à la famille de Cambout. En 1478 elle était en possession de Guillaume le Sénéchal , et en 1496 de Rolland Le Sénéchal dont la fille dut épouser Guilaume de Bréfeillac, qualifié lors, de l'enregistrement de 1513, de noble homme, écuyer, sieur de « la Vacquerie ». Le domaine est acheté par la famille Ferron au milieu du 17e siècle, Renée de Lesquen, dame Ferron du Chesne, l'acheta à la barre de Dinan le 6 juillet 1649. Cette famille garde le domaine jusqu'au 20e siècle.

Le manoir tel qu'il se présente aujourd'hui a été très transformé. Du 16e siècle, il semble ne subsister que quelques vestiges. L'absence de visite intérieure nous conduit à une analyse succincte des extérieurs. L'aile ouest des communs constitue la partie la plus ancienne comme en rend compte la corniche en pierre de taille des faluns datable de la fin du 16e siècle. Le manoir quant à lui a été entièrement repris à la fin du 18e siècle sur des fondations plus anciennes, comme le souligne l’organisation non symétrique des quatre travées de la façade principale. Chacune des travées est ponctuée par une lucarne en arc segmentaire dont le modèle est désormais standard à cette période. De cette campagne de restructuration date également l'aile de dépendances à l'est qui est prolongée après 1843. A cette date , une nouvelle maison est édifiée dans la cour de la métairie dont le linteau de porte est gravé de la date de 1843. Les pavillons qui forment une aile arrière et qui s'élèvent sur deux étages sont des ajouts de 1902.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 2e moitié 16e siècle
Secondaire : 17e siècle
Secondaire : milieu 19e siècle
Dates 1781, porte la date
1843, porte la date
1902, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Ferron, propriétaire, attribution par travaux historiques

Édifice de plan rectangulaire allongé agrandi par un corps de bâtiment perpendiculaire latéral en retour d'équerre sur la façade postérieure. Construction en moellon de granite avec encadrements de baies, chaînes d'angle, bandeaux horizontaux et lucarnes en pierre de taille.

Deux ailes de dépendances se faisant face encadrent le logis sur la cour.

Un nouveau logis pour le métayer dans la basse cour est édifié en 1843 en réemployant des lucarnes du 17e siècle.

Environnement sauvegardé, hormis les douves et différents plans d'eau.

Murs granite moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Typologies agrandissement, restauration. Néo-XVIIe
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • carte postale, château de la Vairie, Lanvallay

    20042209028NUCB : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6 Fi St-Solen 01.

  • Matrices cadstrales de 1813 et 1843 la Vairie, Saint-Solen (Lanvallay)

    Etat de section 3 P 334 Saint solen : 1813

    Ferron Louis, maire à saint Solain

    A 291, La Verrerie, bâtiment et cour

    A 293, le fournil, bâtiment et cour

    A 325, la métairie du bourg, bâtiment et cour.

    Etat de section 3 P 334 Saint- solen : 1844

    De Ferron de la Vairie, Amédée

    A 62, moulin à vent, lande

    A 186, petite rabine

    A 212, l’étang Du gué

    A 215, sur l’étang

    A 217, les grands étangs

    A 218, les petits étangs

    A 219, 220-223, les villes hubert

    A 224, le jardin

    A 225, le four

    A 226, le verger

    A 227, rabine du haut

    A 228, sous la chaussée de l’oselerie

    A 229, l’islot ou la butte de l’étang, futaie

    A 230, l’oselerie,pré

    A 231, la Vairie, maison

    A 232, jardin de la métairie, cour et courtil

    A 233, les douves

    A 235, maison, bâtiments et cour

    A 236, placis du Vivier

    A 237, le vivier puis le Poncet, vivier

    A 238 l’avenue de la Driais

    A 239, rabine de la Driais

    A 272, les longeais

    A 273, les longeais

    A 285, 286, la rouelle, pré gras

    A 367, le channevrie

    A 419, courtil du channevrie.

Références documentaires

Documents figurés
  • Environs de Dinan.- Château de la Vairie (Saint-Solen) . Mme. Rouxel, lib., Dinan. (A.D. 35 ; 6 Fi St-Solen 01).

Bibliographie
  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le Poudouvre et le canton de Dinan-Est. Leurs monuments, leurs fiefs, leurs manoirs et leurs possesseurs. Etude historique et Catalogue illustré des Monuments de cette région. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1949.

    p. 92
  • MONIER M.E. Châteaux, manoirs et paysages ou quinze promenades autour de Dinan. Mayenne : Joseph Floch, 1975 (nouvelle édition revue et augmentée). P450-456.

(c) Monuments historiques ; (c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Lauranceau Elise - Orain Véronique