Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Château de Grillemont (Lanvallay)

Dossier IA22132194 réalisé en 2004

Fiche

Implanté sur un coteau qui domine la Rance, à proximité d'une ancienne anse nommée « la Courbure », le château de Grillemont appartient depuis la fin du 16e siècle jusqu'au milieu du 19e siècle à la famille Serisay. « Honorable damoiselle Hardouinne Serizé Dame de Grillemont » apparaît dans un acte de baptême du 7 février 1616.

Le logis présente deux façades différentes : l'une plus ancienne sur la Rance avec un pavillon à tourelle d'angle pouvant remonter à la fin du 16e siècle et une autre façade sur la cour d''une homogénéité trompeuse, car recomposée à la fin du 18e siècle et transformée au 19e siècle.

Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Lanvallay
Lieu-dit : Grillemont

Le château de Grillemont appartient depuis la fin du 16e siècle jusqu'au milieu du 19e siècle à la famille Serisay. « Honorable damoiselle Hardouinne Serizé Dame de Grillemont » apparaît dans un acte de baptême du 7 février 1616. De cette période subsiste une partie du corps de logis englobé dans la restructuration de la fin du 18e siècle et du 19e siècle.

Un relevé daté vers 1635 (avec incertitude) mis en ligne sur le site de Lanvallay par Jean-Pierre Fournier indique un plan d'ensemble un peu différent de la propriété actuelle. Le logis et les jardins réguliers de part et d'autre de la cour carrée forment une composition savante, cependant le logis initial semble prolongé vers le nord d'une aile simple en profondeur qui pourrait correspondre à celle élevée vers le sud . S'agit-il d'une erreur du géomètre qui mentionne par contre le logis du jardinier et son débord sur la rue.

La façade sur cour telle qu'elle se présente actuellement possède huit travées irrégulières ponctuées par des lucarnes de comble dont deux sont assemblées et couronnées par un large fronton aux armes des familles le Fer de la Gervinais : un échiqueté d'or et de gueules et d'une autre famille : d'azur à 7 molettes ou 7 étoiles posées 4 et 3. Des travaux importants seront réalisés en plusieurs campagnes au 19e siècle, modification de la distribution, installation de nouveaux escaliers, surélévation de l'étage de comble et création de nouvelles lucarnes.

La date de 1678 inscrite sur le portail secondaire de l'enclos pourrait correspondre à la construction des communs et du logis du jardinier qui ont été eux aussi transformés en plusieurs étapes.

Période(s) Principale : 2e moitié 16e siècle, 18e siècle, 19e siècle
Auteur(s) Personnalité : Serisay Famille,
Famille Serisay

Famille citée depuis la fin du 16e siècle à Grillemont

1616 : Hardouine de Serizay, dame de Grilemont

1623 : Jacques Serisay, sieur de Grillemont

1704 : Jan rené de Serisay, fils d'écuyer Hyacinthe François de Serisay, seigneur de Grillemont

1736 : Pierre Clément de serisay, écuyer, fils légitime d'écuyer Pierre Jean de Serisay.

1844 : François de Serizay, propriétaire du Château de Grillemont.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source
Personnalité : Le Fer de la Gervinas,
Le Fer de la Gervinas

Grillemont (Lanvallay) , blason sur le fronton.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source

Edifice construit sur un site de promontoire en bordure de la Rance. Plan irrégulier. A l’origine un corps de plan massé avec une tourelle d'angle doublé par un grand corps de logis dont la façade principale est axée sur la cour. Ce nouveau logis sera également transformé et surélevé par un étage de comble avec lucarnes. L'ensemble du gros œuvre était recouvert d'un enduit. Portail d'accès au jardin en ferronnerie ancienne.

Murs granite moellon
Toit ardoise
Étages 1 étage carré, étage de comble
Couvrements
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans croupe
toit conique