Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle Sainte-Marie-Madeleine (Plouasne)

Dossier IA22017306 réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

La paroisse de Plouasne très étendue explique la présence de plusieurs chapelles frairiennes sur le territoire communal. Celle du Val dont l’origine de la création demeure encore inconnue est la plus ancienne puisqu’une partie remonte au 14e siècle. La statue de saint Jacques, patron de la paroisse, peut indiquer une halte sur un ancien chemin jacquaire. La tradition rapporte que l’on venait prier également Saint Laurent pour guérir les maladies de peau. L’histoire du lieu, le maintien de la simplicité du plan, la conservation de statues anciennes justifient l’intérêt du lieu pour sa mise en valeur patrimoniale.

Vocables Sainte-Marie-Madeleine
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Plouasne
Lieu-dit : le Val

Plus proche du hameau des Rodais que de celui du Val dont elle porte le nom, la chapelle dédiée à sainte Marie Madeleine était implantée à un carrefour de voies anciennes. La tradition orale rapporte que les pèlerins y venaient pour prier Saint-Laurent réputé pour guérir les maladies de peau. L´étude toponymique confirmerait cette tradition puisque Rodais proviendrait du latin « rodere », ronger faisant référence à la maladie de la lèpre, un champ proche se serait appelé « le champ des morts » et une croix (aujourd´hui disparue) signalait cet endroit. La chapelle remonte à des temps très anciens comme le confirme la fenêtre de l´est qui est datable du 14e siècle et une niche crédence dans le mur sud du choeur. Cette première construction est rebâtie dans la première moitié du 16e siècle, la date de 1521 est portée sur un claveau de la porte sud et la fenêtre du choeur remonte également à cette campagne. Elle est agrandie vers l´ouest et surhaussée en pierre calcaire des Faluns en 1620 (date portée sur une des fenêtres de la façade sud). L´intérieur modeste conserve quelques statues anciennes, la biche dite « du Bois Ferron » et un Saint Jacques du 16e siècle, une Marie-Madeleine, un saint Laurent et un saint Dominique du 18e siècle. Les cloches non vues portent des noms de baptême : Rosalie de Saint-Pern et Amaurie de la Forest : « Je fus prénommée Amaurie par noble homme Amaury de la Forest en 1562 », recteur de Plouasne et chapelain de la Madeleine du Val de 1562 à 1598. La cloche porte également deux fois les armes des Coëtquen. Deux chapelains sont mentionnés dans les sources au 17e siècle, Dom Charles Delaunay (1670) et Jan Brindejonc (1695).

Période(s) Principale : 1er quart 16e siècle , (?)
Principale : 1er quart 17e siècle
Secondaire : 14e siècle
Dates 1521, porte la date
1622, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Saint Pern Rosalie
Personnalité : Forest Amaurie de la

La chapelle de proportions modestes est composée d´une nef unique terminée par un chevet plat éclairé par une fenêtre à deux lancettes et quadrilobe. La façade ouest aveugle hormis l´entrée en plein-cintre est surmontée d´un campanile en charpente. La façade sud présente de façon plus lisible une maçonnerie mixte de granite et de calcaire des Faluns qui rend compte des aménagements successifs (agrandissement et surhaussement). La porte latérale datée de 1521 est surmontée d´une archivolte, trois fenêtres rectangulaires de gabarits différents sont munies de grilles, l´une d´entre elles, celle de l´ouest porte la date de 1620. La façade nord ne présente pas d´ouvertures. L´intérieur simple présente une nef recouverte d´un lambris avec un sol en terre battue.

Murs granite
falun
moellon
appareil mixte
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvertures toit à longs pans
flèche carrée
pignon couvert
États conservations mauvais état
Techniques peinture
Représentations armoiries
Précision représentations

Armoiries effacées (porte ouest).

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • 20102211927NUC : Archives départementales des Côtes-d'Armor

    20102211928NUC : Archives départementales des Côtes-d'Armor

Références documentaires

Bibliographie
  • COUFFON, R. Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 5 vol., 1939-1941.

  • Le Chamillard , n°10, février 1993.