Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle Sainte-Anne (La Saisonnais, Plouasne)

Dossier IA22017297 réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Plusieurs sources écrites mentionnent la démolition de la chapelle de la Saisonnais avant sa reconstruction. Il peut s’agir d’une démolition partielle comme semble l’indiquer les différences de mises en oeuvre de la chapelle et de la sacristie. Le maître autel dans l’esprit du 18e siècle est orné d’un tableau central représentant l’Assomption, oeuvre datée de 1849 du peintre François Charles. Outre son maître autel, il conserve également en place sa table de communion à balustres de bois du 19e siècle ainsi que ses bancs qui permettent d’y accueillir encore des fidèles et des célébrations. La chapelle a fait récemment l’objet d’une réfection de sa toiture.

Vocables Sainte-Anne
Parties constituantes non étudiées croix monumentale
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Plouasne
Lieu-dit : la Saisonnais

La chapelle frairienne sainte Anne de la Saisonnais datée de 1726 a été reconstruite sur son emplacement d´origine en 1834 par le chapelain l´abbé Pierre Malécot. La tradition rapporte que certaines pierres proviennent de la démolition de la chapelle de la Saudrais.

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1726, porte la date
1834, daté par travaux historiques
Auteur(s) Personnalité : Malécot Pierre

La chapelle de la Saisonnais est située au nord-est de la commune, au centre du hameau de la Saisonnais à un croisement de voies. Cet emplacement est mentionné comme marécageux au début du 19e siècle et sa reconstruction sur le même site fut amplement discutée par les paroissiens avant que l´évêque ne tranche pour une reconstruction in situ. Elle est de plan modeste rectangulaire régulier avec chevet plat prolongé par une sacristie de plan carré. Elle est dépourvue de campanile, seule une croix de fer forgée surmonte le pignon de la façade ouest. Son gros oeuvre est constitué de moellons de granite et de calcaire des Faluns. Les pignons découverts sont assemblés de pierres calées en épi selon un montage courant au 18e siècle. La nef unique recouverte d´un lambris présente un dallage en pierre de taille de granite dont les gabarits rendent compte de son ancienneté. Une table de communion en menuiserie sépare la nef du chœur. Le maître autel est accompagné d´un retable en bois avec tableau et niches. Le chevet est peint dans sa partie haute d´un rideau qui prolonge et encadre l´architecture du retable.

Murs schiste
granite
falun
moellon
appareil mixte
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
États conservations mauvais état
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • Histoire, patrimoine, noblesse, http://www.infobretagne.com/plouasne.htm.