Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle Saint-Gorgon dite chapelle de Saint-Golgon, Golgon (Trégastel)

Dossier IA22007221 réalisé en 2005

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • enclos
    • cimetière
    • calvaire
Vocables saint Gorgon, saint Dorothée
Appellations dite chapelle de Saint-Golgon
Parties constituantes non étudiées enclos, cimetière, calvaire
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Perros-Guirec
Adresse Commune : Trégastel
Lieu-dit : Golgon
Adresse : route de Saint-Golgon
Cadastre : 1819 A 760, 761 ; 2004 BL 28

Placée sous le double patronage de saint Gorgon et de saint Dorothée, la chapelle dite de Saint-Golgon est un édifice du 16ème siècle construit à l'initiative d'un membre de la famille de Lannion et agrandi au début du 18ème siècle à la demande d'un seigneur du Launay-Nevet. Selon Emmanuel Mazé, c'est l'évêque de Tréguier qui décida par un acte daté du 15 juillet 1708 de confier l'entretien de la chapelle "nouvellement bâtie" à Gilles Claude Le Noir, recteur de Louannec. Le calvaire, érigé à l'initiative des époux Ian Lucas et Renée Le Caffric, est daté de l'année 1780 (porte la date et le nom des commanditaires). La chapelle, son placître, le calvaire et le mur d'enceinte ont été inscrits à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques par arrêté du 10 janvier 1952.

Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 1er quart 18e siècle
Dates 1708, daté par travaux historiques, porte la date
1780, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Lucas Ian, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Le Caffric Renée, commanditaire, attribution par source

La chapelle est située dans un enclos en surplomb de la route ouvert au nord-ouest d'un portail (18ème siècle) et comprenant au nord un escalier droit à degrés en maçonnerie interrompu par deux échaliers situés de part et d'autre du calvaire. C'est un édifice de plan rectangulaire à vaisseau unique construit en moellons de granite, augmenté d'une aile en retour d'équerre au nord montée en moyen et grand appareil de granite. Le calvaire est composé d'un socle à griffes supportant un haut fût monolithe de section carrée sommé d'une croix ornée d'un Christ en croix à l'avant et d'une Vierge à l'arrière.

Murs granite
moellon sans chaîne en pierre de taille
moyen appareil
grand appareil
Toit ardoise
Étages 1 vaisseau
Couvertures toit à longs pans
noue
pignon découvert
Typologies croix à haut fût monolithe sur socle
Techniques sculpture
Représentations Christ en croix Vierge

Oeuvre protégée.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1952/01/10
Précisions sur la protection

Chapelle Saint-Gorgon, son placître, le calvaire et le mur d'enceinte : inscription par arrêté du 10 janvier 1952.

Annexes

  • 20052206327NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/48, Numplan 2.

Références documentaires

Documents figurés
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/48, plans cadastraux parcellaires de 1819.

    Numplan 2, section A, feuille unique
Bibliographie
  • COUFFON, René. Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1939.

    p. 543
  • MAZE, Emmanuel. Trégastel. Le passé retrouvé. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1994.

    p. 167-171

Liens web