Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle Notre-Dame, Rosgrand (Rédené)

Dossier IA29002026 réalisé en 2004

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Vocables Notre-Dame
Parties constituantes non étudiées enclos, pilier
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Arzano - Arzano
Adresse Commune : Rédené
Lieu-dit : Rosgrand
Cadastre : 1989 ZA 10

Chapelle funéraire construite en 1766 pour Simon Joly, sénéchal de Quimperlé et propriétaire du domaine de Rosgrand, avec des éléments provenant de plusieurs édifices ruinés du secteur, notamment de la chapelle Saint-Pierre de Rédené, peut-être de l´ancienne église paroissiale Saint-Michel de Quimperlé ainsi que de l´ancienne chapelle du manoir. Voulu comme mausolée familial et musée, l´édifice, béni en 1781, enferme de nombreux remplois de qualité (porte du 16e siècle, armoiries). Il a été défiguré vers 1900 par la construction de la tour orientale.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Secondaire : 16e siècle
Secondaire : limite 19e siècle 20e siècle
Dates 1766, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Joly de Rosgrand Simon, commanditaire, attribution par source

Edifice de plan rectangulaire. A l´origine, chevet à pans coupés. A l´est, rajout tardif d´une sacristie et d´une tour carrée hors oeuvre enfermant un escalier tournant qui donne accès à l´ancienne chambre de cloche. Flèche disparue. Partie ouest en partie semi-enterrée servant de caveau. Enclos avec piliers monumentaux coiffés de statues ou d'armoiries sculptés.

Murs schiste
granite
enduit partiel
moellon
Toit ardoise
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier tournant, en charpente
États conservations état moyen, remanié
Techniques sculpture
Représentations armoiries
Précision représentations

Armoiries Le Ter (Le Terre), Joly, armoiries non identifiées (tour est).

Fortement remanié, l'édifice ne représente que peu d''intérêt, excepté les éléments sculptés remployés, le mobilier qu'il contient et son commanditaire dont l'emprise sur le patrimoine de la commune et des environs de Quimperlé était importante dans la seconde moitié du 18e siècle.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20042905259NUCA : , 3 P 293.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Finistère, 3 P 293. Cadastre de 1811, section A 1.

    Cadastre de 1811, détail de la section A 1 (A.D. Finistère, 3 P 293)
Bibliographie
  • ABGRALL, Jean-Marie. Architecture bretonne. Etude des monuments du diocèse de Quimper. Dans : Bulletin diocésain d´histoire et d´archéologie, t. 2, 1903.

  • BELLANCOURT, Yves. Rédéné. Du Vannetais au Finistère. Quimperlé, 1988.

    p. 131-131, 168, 199-299
  • COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles. Quimper : Association Diocésaine, 1988 p. 363-364.

    p. 363
  • OGEE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. 1ère édition 1778-1780. Nouvelle édition, revue et augmentée par MM. A. Marteville, et P. Varin, avec la collaboration principale de MM. De Blois, Ducrest de Villeneuve, Guépin de Nantes et Lehuérou. Rennes, 1843.

    p. 436