Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle Notre-Dame-de-la-Paix, le Pouldu (Clohars-Carnoët)

Dossier IA29000624 réalisé en 2001

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Maudez, Notre-Dame-de-la-Paix
Parties constituantes non étudiées enclos, calvaire, monument
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Quimperlé - Quimperlé
Adresse Commune : Clohars-Carnoët
Lieu-dit : le Pouldu
Adresse : rue du philosophe Alain
Cadastre : 1993 AL 71

La chapelle date de la 1ère moitié du 16e siècle, à l'exception du choeur dont les arcades remontent à la seconde moitié du 15e siècle. A l'origine dédiée à saint Maudez, elle provient d'un village éponyme de Nizon, aujourd'hui commune de Pont-Aven. Elle a été remontée en 1957 par l'architecte Pierre Brunerie, de Quimperlé, à la demande du chanoine Cotten, recteur de la paroisse de Clohars-Carnoët, avec le concours de la famille Le Nestour. Les trois autels et le dallage du choeur proviennent de la chapelle Saint-Herbot, commune de Le Trévoux, tout comme le socle du calvaire dont la partie supérieure, exécutée vers 1959, est l'oeuvre d'un sculpteur local, Boureau. Un monument commémoratif en forme de pierres gravées rappelle les noms de peintres célèbres ayant séjourné au Pouldu.

Remploi provenant de Commune : Pont-Aven
Période(s) Principale : 2e quart 16e siècle
Secondaire : 2e moitié 15e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Dates 1957, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Brunerie Pierre, architecte, signature
Auteur : Boureau, sculpteur, signature

Edifice de plan rectangulaire avec nef aveugle flanquée de deux bas-côtés de faible hauteur. Petite sacristie dans l'angle nord-ouest. Chevet plat percé de trois baies à réseaux flamboyants. Deux baies des bas-côtés à réseaux en forme de fleur de lis. Calvaire figurant le Christ en croix entouré de la Vierge et de saint Jean.

Murs granite
pierre de taille
Toit ardoise
Couvertures flèche en maçonnerie
toit à longs pans
pignon découvert
Typologies clocher cornouaillais
États conservations reconstruit à l'identique
Techniques sculpture
Représentations Christ en croix Vierge saint Jean

Le déplacement d´un monument dans sa totalité est un phénomène rare dans le Finistère. Il résulte ici d´une initiative privée visant à créer un lieu de culte dans une station balnéaire qui en était dépourvu. Le vocable d'origine, saint Maudez, n'a pu être conservé à cause de l'existence d'une chapelle du même nom dans la commune. Le parti architectural et le décor de cet édifice se comparent à un grand nombre d'édifices religieux construits dans la première moitié du 16e siècle dans le sud du département.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1962/07/12

Références documentaires

Bibliographie
  • CASTEL, Yves-Pascal. Atlas des croix et calvaires du Finistère. Société archéologique du Finistère, 1980, Quimper, p. 51-53.

  • COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles. Quimper : Association Diocésaine, 1988.

    p. 65 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Le Patrimoine des communes du Finistère (Collection Le Patrimoine des Communes de France). Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998, t. I.

    p. 1332
  • INVENTAIRE GENERAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Quimperlé et son canton. Images du Patrimoine , n° 217, Rennes, 2002.

    p. 32

Liens web