Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle du Christ (Trégrom)

Dossier IA22016816 réalisé en 2010
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Schéma de cohérence territoriale du Trégor - Plouaret
Adresse Commune : Trégrom
Lieu-dit : Au nord Ligne de chemin de fer

Située au sommet d'une colline de Trégrom (à une centaine de mètres au dessus du niveau de la mer), formant placître et délimité par un talus, la chapelle du Christ (Chapel Krist) est datable de la 1ère moitié du 16e siècle. Des éléments comme le lanternon et les réseaux des vitraux semblent cependant plus tardifs : ils datent vraisemblablement de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle. Le seigneur Guillaume de Coatléven (dont le nom signifie littéralement "Bois de Léven" ou "bois de la levée de terre"), fondateur de l'église de Trégrom avec le seigneur de Tonquédec possédait des prééminences sur cette chapelle au 16e siècle. Vendue comme bien national à la Révolution (possession de la famille de La Lande), l'édifice a été acquis en 1808 par la commune de Trégrom. Elle est toujours propriété de la commune. Le site de la chapelle de Christ accueille chaque année, à l'initiative du comité des fêtes de la commune, des animations sur le thème des vieux métiers.

Période(s) Principale : 1ère moitié 16e siècle
Secondaire : limite 16e siècle 17e siècle

De plan en L à vaisseau unique et à chevet plat orienté vers l'est, la chapelle est ajourée à l'est et au sud ; elle est également dotée au nord d'une chapelle seigneuriale ajourée d'une baie axiale. Le mur-pignon occidental est couronné d'un lanternon à dôme avec acrotère - variante réduite des clochers trégorois. L'ensemble forme un édifice de construction homogène en équerre, caractéristique de la Bretagne. Son édification a fait appel à de grands appareils réguliers de granite gris. Cette chapelle comporte huit contreforts obliques (éléments typiques du 16e siècle) et elle est couverte d'un toit à longs pans et pignons découverts à rampants ornés de choux, et crossettes. Son ornementation est inspirée du gothique flamboyant. Les portes ouest et sud en arc brisé surbaissé et chanfreinées comportent un décor semblable assez simple à larmier qui s'arrête au niveau de la descente de l'arc. La porte de la chapelle seigneuriale est dépourvue de décor mis à part le chanfrein soulignant l'arc. Traditionnellement en Bretagne, la porte ouest est la porte des morts : on l'utilise principalement pendant les enterrements alors que la porte sud, la plus usitée, est surnommée la porte du peuple. Cette dernière est encadrée de deux bancs en pierre. La baie sud comporte un remplage en fleur de lys stylisée avec ressauts. Cinq armoiries sont visibles : sur le pignon est (une au dessus de chaque baies), sur le pignon nord ainsi que sur les chevronnières nord de la chapelle seigneuriale. Un lion monolithe en granite vient habiller le rampant nord-est de la chapelle seigneuriale. A l'intérieur de la chapelle est conservée la tribune en bois polychrome du 16e siècle. Cette dernière est composée de sept compartiments sculptés représentant des scènes de la Passion.

États conservations bon état
Techniques sculpture
Représentations armoiries lion chou
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables chapelle
Protections inscrit MH, 2015/07/27

Annexes

  • 20102210593NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor, A1.

    19802201157ZMI : Archives départementales des Côtes-d'Armor

    20102200825Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 359_22_72_bande13.

    20102200759Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 359_22_72_bande01.

    20102200760Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 359_22_72_bande01.

    20102200814Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 359_22_72_bande12.

    20102200818Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 359_22_72_bande12.

    20102200819Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 359_22_72_bande12.

    20102200822Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 359_22_72_bande13.

    20102200815Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 359_22_72_bande12.

    20102200816Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 359_22_72_bande12.

    20102200817Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 359_22_72_bande12.

    20102200820Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 359_22_72_bande13.

    20102200821Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 359_22_72_bande13.

Références documentaires

Bibliographie
  • COUFFON, René. Répertoire des Eglises et Chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc, Les Presses Bretonnes, 1939-1947, 779 p. "Chapelle d'Ostro Krist. De plan rectangulaire avec chapelle au nord, elle date du XVIe siècle et appartenait avant la Révolution au comte de la Lande. Mise en vente en 1808, elle fut acquise par la commune moyennant 300 fr. Mobilier : statues anciennes : cucifix, sainte Vierge, Pieta, saint Joseph.".

    p. 550