Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle du château de Plouër (Plouër-sur-Rance)

Dossier IA22132531 inclus dans Château de Plouër (Plouër-sur-Rance) réalisé en 2015

Fiche

L'édifice se dresse en lisière de la cour d'honneur du château, un peu à l'écart, à l'ombre de quelques marronniers. Elégant et sobre, c'est un modeste vaisseau rectangulaire à quatre pans coupés, datant du début du 18e siècle, il fait penser à ce que l'on rencontre auprès des malouinières du Clos Poulet.

Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Plouër-sur-Rance
Lieu-dit :

La tradition rapporte que cette chapelle fut édifiée par les soins et aux frais de l'Evêque et du Chapitre de la cathédrale, co-seigneurs de Saint-Malo, en reconnaissance des généreuses donations faites par Pierre de La Haye, comte de Plouër (1650-1703). En effet, celui-ci, par testament du 29 novembre 1703, instituait comme exécuteur testamentaire Mgr François Desmaretz, évêque de Saint-Malo et neveu de Colbert, léguant le tiers de sa fortune à la cathédrale, aux établissements charitables de Saint-Malo, de Saint-Servan, de Plouër et de Dinan.

Le partage de la succession fut différé jusqu'au retour du vaisseau "Le Baron de Breteuil" armé par M. de Plouër. Ce navire parti au mois d'août 1703 pour aller négocier sur la côte du Pérou, ne revint à Saint-Malo qu'en mai 1705, rapportant un profit considérable et inespéré. Le tiers de la fortune de Pierre de Plouër fut employé en legs pieux selon les dispositions du testateur.

Période(s) Principale : 1er quart 18e siècle

Chapelle isolée au nord-ouest du château. Elle n'a jamais été modifiée. Bâtiment de forme octogonale allongé, pilastres et bandeaux de granite sur fond d'enduit de chaux, caractéristique du style des ingénieurs malouins. Elle est percée de deux hautes fenêtres encadrées de pierre de taille et munies de vitraux. La couverture à huit pans est sommée d'un clocheton qui est démuni de sa cloche. Dallage en carreaux de tuffeau.

La porte d'entrée, encadrée comme les fenêtres de pierre de taille, présente une imposte ornée de deux médaillons séparés par un motif représentant une chute de feuilles de chêne et de lauriers alternés.

L'intérieur comprend un retable Louis XIV comprenant un autel en chêne accosté de deux colonnes cannelées, renflées, de l'ordre composite, posées sur des bases à rinceaux et flanquant un tableau. Des rinceaux courent entre le tableau et l'autel. Les colonnes soutiennent une frise également chargée de sculptures et sommée d'une corniche modillonnée. Elle a conservé en plus de son très beau retable ses bancs seigneuriaux formant prie-dieu et armoire basse pour les livres de prières.

Le tableau du retable dans son grand cadre Louis XIV représente une Pieta, copie ancienne datant de la construction de la chapelle et dont l'original par Jean-Baptiste Santerre (1658-1717) décorait autrefois la chapelle du château de Saint-Malo, puis la cathédrale, avant d'être détérioré sinon détruit, au cours de l'incendie de la ville en 1944.

Murs granite moellon enduit
granite pierre de taille
Toit ardoise

Mérite une protection au titre des Monuments historiques

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections