Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle de la Grasserie (Louvigné-du-Désert)

Dossier IA35048664 réalisé en 2009

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Louvigné-du-Désert
Adresse Commune : Louvigné-du-Désert
Lieu-dit : la Grasserie

L'association Histoire locale et patrimoine a débuté la restauration de la chapelle Sainte-Anne de la Grasserie depuis quelques années. La Grasserie fut vendue en 1843 par les familles Dollier aux familles Guérin. Cette petite seigneurie restera aux familles Guérin jusqu'en 1850 environ. Cette famille a toujours habité la Grasserie sans discontinuer de 1485 à 1850. Ses membres ont occupé des postes importants administratifs (conseillers du roi au parlement), dans l'armée, la marine ou encore dans le monde intellectuel. Louvigné-du-Désert est le berceau de cette famille et ne possède plus qu'un unique témoin, la chapelle de la Grasserie. Le manoir de 1539 s'est écroulé en 1909 et les douves qui l'entouraient ont été comblées en 1998. La chapelle Sainte-Anne de la Grasserie est mentionnée en 1656. Elle était fondée vers 1720 d'une messe par semaine. C'est un édifice en plein cintre, autrefois entretenu par les fermiers, qui y honoraient une statue de Notre-Dame du lys (Pouillé de Rennes). La porte est surmontée d'un linteau de pierre sculpté, c'est un écusson double enfermé dans un collier avec un médaillon à la base, le tout encadré de la date 1646, date de la fondation de la chapelle. L'association a remonté les deux pignons écroulés pendant la tempête de 1999 et remis en place la charpente et la couverture.

Période(s) Principale : 2e quart 17e siècle
Dates 1646, daté par source

La chapelle de la Grasserie est construite en moellon de granite et a des pignons débordants ornés d'une croix également en granite. Ses chaînes d'angles et les encadrements d'ouvertures sont en pierre de taille de granite. Une porte à linteau droit et une fenêtre arrondie se situent sur chaque façade. La porte située sur la façade orientée nord-ouest a un linteau orné d'une date 1646 et d'un écu. Cet écusson double est entouré du cordon de l'ordre de Saint-Michel. Il rappelle l'union en 1644 de Jean Guérin de La Grasserie avec Claude-Henriette Volvire de Ruffec qui lui apporte le marquisat de Saint-Brice-en-Coglès. La date de 1646 est celle de la fondation de la messe en cette chapelle.

Murs granite
moellon
Toit ardoise
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20093501802Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 162_35_75_038.

    20093501803Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 162_35_75_038.

    20093501805Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 162_35_75_038.

    20093501804Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 162_35_75_038.

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).