Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Champ de foire, puis champ de manoeuvre dit Champ de Mars

Dossier IA35023969 inclus dans Urbanisme : plan d'aménagement urbain Ange de Léon réalisé en 2000
Dénominations champ de foire
Aire d'étude et canton Rennes ville - Rennes ville
Adresse Commune : Rennes
Adresse : esplanade du Champ-de-Mars

Selon Paul Banéat, un champ de foire est aménagé par les Carmes, au sud des murs, sur des terrains donnés par Huguet de la Vayrie, en 1494. Ces terrains sont vendus à la ville, en 1786, pour en faire agrandir le champ de foire. Les terrassements sont effectués en 1790, jusqu'à la butte de la promenade de Monthorin, aménagée au sud en 1785. La butte est diminuée dans sa partie est (place de la Gare et avenue Janvier) et prolongée vers l'ouest en 1819, au moment de la démolition de la ferme de Beaumont, pour aménager le champ de manœuvre de la caserne du Colombier. En 1860, l'orientation de la butte est modifiée au nord-est pour redessiner le champ de Mars. Comme l'indique l'ouvrage de J.-Y. Veillard, le champ de Mars fait l'objet d'un projet d'aménagement publié par le maire Ange de Léon, en 1855. Le maire prévoit la construction d'un réseau de voies divisant l'espace en quatre îlots. Les deux voies nord-sud se raccordent aux rues de la ville basse, comme le montre le plan de 1855. Le projet de ne sera pas réalisé, comme le montre le plan de 1861 où la place du Champ-de-Mars, régularisée en fonction de la caserne du Colombier, figure au nombre des travaux en cours d'exécution. Le plan directeur de 1946 prévoit de conserver l'espace libre, tout en réalisant des aménagements qui en définissent des limites claires. Le cours des Alliés figure en projet sur le plan de 1948.

Période(s) Principale : 4e quart 15e siècle
Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : milieu 20e siècle
Dates 1790, daté par travaux historiques
1819, daté par source

Données complémentaire architecture Rennes

POS sans objet
SEL sélection requise
Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • Plan d´urbanisme. Fragment intéressant l´aménagement des parties sinistrées. Rapport de l´ingénieur, juin 1947, annoté par le maire (1 O 16)

    PLAN D´AMENAGEMENT

    Champ de Mars

    La disposition de l´administration municipale demeure donc identique à celle prise en février 1946, maintenir libre le Champ de Mars ou tout au moins en subordonnant son utilisation éventuelle comme terrain de construction, à la libération de l´autorité militaire des emprises des casernes du Colombier, Foch et de l´Arsenal. Et encore le Champ de Mars n´est-il pas bien à sa place ? [phrase barrée]

    Même si le Champ de Mars devait demeurer libre, certains aménagements de voirie devraient y être apportés. En effet, la création d´une première section de la grande voie reliant l´avenue Janvier au boulevard de La-Tour-d´Auvergne, ainsi que les chaussées secondaires doit se traduire par l´établissement de bordures, caniveaux, chaussées goudronnées, dispositifs d´écoulement des eaux de surface, éclairage et plantations qui en amélioreraient considérablement l´aspect, tout en permettant de conserver cet espace libre à la disposition des grandes manifestations locales et régionales.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. C. Rennes. Série O ; 1 O 16. Voirie urbaine. Plan d'aménagement, d'embellissement et d'extension de la ville, réalisation des travaux en application de la loi du 14 mars 1919 (1944-1949) .

Documents figurés
  • [1864 ca.]. Vue du Champ de Mars vers 1864, in VEILLARD Jean-Yves, Rennes naguère 1850-1939, Paris : édition Payot, coll. Mémoires des villes, 1981.

    p. 174
  • [1720]. Plan des baraques de la Grippe, des Portes-Blanches et de Toussaints, du champ de foire et de Chicogné, dessin, 18e siècle (A. C. Rennes ; 3 Fi 23).

  • [1855]. Plan de la ville de Rennes, rues proposées au sud des murs, 1855 (A. C. Rennes ; 1 Fi 75).

  • [1861]. Plan de la ville de Rennes, avec indication des travaux exécutés depuis 1855, sous l'administration de M. A. de Léon, en voie d'exécution au 1er mai 1861 ou votés par le conseil municipal, lithographie, Oberthür éditeur (A. C. Rennes ; 1 Fi 76).