Logo ={0} - Retour à l'accueil

Centre sportif de La Tour d'Auvergne, passage du Couédic (Rennes)

Dossier IA35132375 réalisé en 2015

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominationscomplexe sportif
Aire d'étude et cantonBretagne
AdresseCommune : Rennes
Adresse : passage du Couédic

Le patronage La Tour d'Auvergne est fondé à la fin du XIXe siècle en complément de l'école éponyme ouverte en 1881. Le 20 septembre 1935, un arrêté municipal autorise le directeur du patronage "à faire construire une salle de gymnastique et d’éducation physique". Les bâtiments sont détruits par un bombardement aérien le 9 juin 1944. Le 10 juin 1949, un permis de construire est délivré pour la construction d'un immeuble à usage de salle de gymnastique et de chapelle en bordure du passage du Couédic, sur les plans de Louis Chouinard. Par arrêté du 14 octobre 1950, un subvention de 8 millions de francs est accordée pour un volume de travaux de 20 millions, justifiée notamment par le fait que la ville de Rennes ne disposé alors d'aucune salle couverte. L'inauguration a lieu le 16 décembre 1951. Enfin, le complexe sportif est complété vingt ans plus tard par la réalisation en deux tranches d'une halle de sports longeant la rue du Papier Timbré, confiée au même architecte. Le soubassement est d'abord bâti (permis de construire du 31 octobre 1968), puis la salle elle-même. La réception provisoire est prononcée le 26 mai 1976.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Principale : 4e quart 20e siècle , daté par source
Dates1951, daté par source
1976, daté par source
Auteur(s)Auteur : Chouinard Louis
Louis Chouinard (28 mars 1907 - 1995

Architecte DPLG, 49 avenue Janvier, Rennes


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

Le complexe sportif de La Tour d'Auvergne se compose de deux bâtiments principaux, construits à vingt-cinq ans d'écart par le même architecte, Louis Chouinard. Le plus ancien (1951) présente sur le passage du Couédic une ordonnance urbaine à travées, typique de l'architecture de la Reconstruction, et abrite au rez-de-chaussée une salle de sports permettant la pratique du basket, du tennis et du volley, au premier étage une salle de gymnastique et au second une salle de tennis de table. Le plus récent (1976), bordant la rue du Papier Timbré, est une halle de sports classique du début des années 1970, couverte d'une charpente en lamellé-collé.

Mursschiste
béton
Toitacier en couverture
Plansplan rectangulaire régulier
Couvrementscharpente en bois apparente
Statut de la propriétépropriété d'une association