Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Centrale hydroélectrique, Saint-Barthélémy (Ploufragan)

Dossier IA22005314 réalisé en 2006

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • barrage
    • transformateur
    • logement d'ouvriers
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, barrage, transformateur, logement d'ouvriers
Dénominations centrale hydroélectrique
Aire d'étude et canton Arrondissement de Saint-Brieuc - Ploufragan
Hydrographies Le Gouet
Adresse Commune : Ploufragan
Lieu-dit : Saint-Barthélémy

En 1920, un industriel M. Espivent, construit un barrage sur le Gouet, ainsi qu'une usine hydro-électrique qui fournit en électricité Ploufragan et les communes alentours. L'usine était avant tout destinée à fournir de l'électricité pour la minoterie qu'il avait élevée en 1910 à Saint-Brieuc. En 1922, l'usine hydraulique est doublée d'une centrale thermique et d'une station de pompage des eaux pour la ville de Saint-Brieuc. En 1934, l'installation d'un nouveau groupe hydraulique porte la puissance de l'installation à 1300 CV.

Période(s) Principale : 20e siècle
Dates 1920, daté par tradition orale

Le barrage proprement dit est maçonné en béton. Il servait à alimenter une centrale construite en rez de chaussée avec une ossature de béton armé et remplissage de parpaing de béton qui possède un toit à lanterneau couvert en tôle ondulée. Sa façade antérieure est éclairée par deux hautes fenêtres à encadrement de béton. On y accède par une porte surélevé précédée de quatre marches. Derrière le bâtiment d'usine, sur le talus qui longe la route, on distingue une cheminée en tôle rivetée. Il s'agit probablement de la cheminée d'équilibre qui permettait d'évacuer l'eau en cas de trop forte pression dans les conduites. De l'autre côté de la route un transformateur électrique permettait d'envoyar la production vers les consommateurs. Il est enduit, avec une base en granite, et est surmonté d'un toit en croupe. Il est éclairé par de hautes fenêtres étroites. En aval de l'usine, a été construite une habitation pour les employés. Elle comporte deux unités distinctes. Elle est en moellon de grès et ses ouvertures ont un encadrement en granite. Elle comporte une cave, un rez-de-chaussée surélevé et un étage carré. Ce bâtiment est flanqué de part et d'autre de son pignon d'un appentis composé d'une cave et d'un re-de-chaussée surélevé.

Murs béton
granite
grès
béton armé
parpaing de béton
Toit tôle ondulée
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
lanterneau
croupe
États conservations établissement industriel désaffecté
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes d'Armor. Série M ; sous-série 6 M 936. Administration générale et économie (an VIII-1940). Commerce et industrie : statistique industrielle : instructions et correspondance ; liste des fabricants et manufacturiers ; tableau des industries ; états trimestriels ou annuels de la situation industrielle du département, etc., 1806-1913.

    p. 50
Bibliographie
  • AD Côtes d'Armor. Série 5 Bi 511. L'illustration économique et financière. Numéro spécial Les Côtes-du-Nord. Septembre 1926, n°8.

    p. 50.
  • J.B. ILLIO Histoire de Ploufragan. Saint-Brieuc, sd .

    p. 17