Logo ={0} - Retour à l'accueil
Cathédrale Saint-Tugdual (Tréguier)

Cathédrale Saint-Tugdual : stalle 46

Dossier IM22005678 réalisé en 2006

Fiche

Dénominationsstalle
Numérotation artificielle46
Aire d'étude et cantonBretagne - Tréguier
AdresseCommune : Tréguier
Adresse : 1 place Général Leclerc (du)
Emplacement dans l'édificeContre les piliers nord et sud du choeur
Période(s)Principale : 1er quart 16e siècle
Dates1508, daté par source
1512, daté par source
Stade de créationpièce originale
Lieu d'exécutionCommune : Tréguier
Auteur(s)Auteur : Kergus Tugdual sculpteur attribution par source
Auteur : Dru Gérard sculpteur attribution par source

Stalle située sur le rang bas côté nord.

Catégoriesmenuiserie, sculpture
Matériauxchêne, ajouré, décor en haut-relief, décor en bas-relief, décor en ronde-bosse, décor à fond en cuvette, décor à relief en réserve, tourné
Mesuresh : 109.0
l : 66.0
pr : 44.0
Précision dimensions

Dimensions de la miséricorde : h = 26,5 ; l = 32 ; pr = 14,5

IconographiesDRAGON
Précision représentations

Sur la miséricorde : dragon quadrupède ailé, vu du dessus et tourné vers la droite. L'animal retourne sa tête et regarde le spectateur. Ses deux grandes ailes, semblables à celles d'une chauve-souris, sont striées de la même manière que ses pattes de palmipèdes. Son épine dorsale est visible et se prolonge par une très longue et fine queue qui passe sous la cuisse droite de l'animal avant de revenir devant lui. La forme de la tête se situe entre celle d'un singe et d'un félin : le museau est fin, les yeux bordés de sourcils épais, les oreilles petites et en pointe, la gueule arrondie. Il ouvre la bouche comme s'il souriait, découvrant ainsi ses dents. Le corps est traité avec une certaine plasticité mettant l'accent sur les muscles. A noter que la patte antérieure gauche n'est pas palmée et s'appuie sur l'aile gauche contrairement à celle de droite qui est cachée.

États conservationspartie bûchée
remaniement
remontage
manque
Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsclassé au titre immeuble, 1840