Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Canot de pêche ; bateau de plaisance : "Penn Touilh"

Dossier IM22005496 réalisé en 2006
Dénominations bateau de pêche, bateau de plaisance
Appellations PENN TOUILH
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Perros-Guirec
Adresse Commune : Trégastel
Lieu de déplacement Commune : Bretagne,29,Concarneau,Musée maritime de Concarneau

Le "Pen Touilh", ex "Jean-Yves" est à l'origine un bateau de pêche, construit à Trégastel par le charpentier itinérant de Ploumanac'h Adrien Briand en 1944 (l'un de ses derniers bateaux). Ce type de bateau était en général gréé en flambart. A la même époque, Adrien Briand construisit la "Mouette", immatriculée La 809, bateau plus grand et plus "leste" sur l'eau. Le "Jean-Yves", bateau tardivement motorisé a navigué presque toute sa carrière de pêche à la voile avec son patron Albert Prat (1896-1974), secondé par Louis Dutertre (ancien Cap-Hornier) et Louis Calvez, jusqu'en 1967. Il fut le premier bateau à réarmer après la seconde guerre mondiale. Ce bateau était spécialisé dans les lignes et les casiers : il ramenait souvent 300 à 400 lieus, mais aussi homards, langoustes et crevettes. A la fin de la guerre, il faisait le lichen (témoignage oral). Sa carène très évolutive et son gréement étaient faits pour naviguer dans les cailloux, du Fouillé autour du plateau des Triagoz. Comme tous les bateaux de Coz Pors, Il mouillait à Ploumanac'h, à la Chaussée du Port en grande marée, et comme ses collègues, Albert Prat revenait avec sa brouette du port de Ploumanac'h. En 1967, Albert Prat se sentant vieillir confia le bateau à M. Cacaut, qui le rebaptisa "Pen Touilh" ("Tête de roussette"). Le nouveau propriétaire lui redonna une nouvelle jeunesse en 1968 et l'équipa d'un moteur Bernard de 15 CV. Il navigua à bord pendant une dizaine d'années, avant de faire don du bateau au Musée maritime de Concarneau en 1977, où il se trouve encore aujourd'hui dans les collections du musée, sous abri, dans une salle d'exposition. Le bateau a eu deux immatriculations : La 812 lorsqu'il dépendait du quartier de Lannion et P 1852, lorsque le quartier maritime a été transféré à Paimpol vers 1950.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1944
Auteur(s) Auteur : Briand Adrien, charpentier

Le "Pen Touilh" est un canot creux, construit à franc bord, avec des membrures sciées. Il a une rablure ronde et une quille longue qui se termine par un joli tableau, très incliné. La coque est bien frégatée, l'étrave est ronde à la flottaison. Le gouvernail extérieur est creusé pour laisser passer l'hélice du moteur. Le canot dispose d'un tillac à l'avant et d'un banc de mât de forte section avec un guide pour l'emplanture de mât. Le gréement est aurique et porte une grande voile à bordure libre (bande de ris) sur le gui, une trinquette et un foc sur un bout-dehors relativement court. Le bateau semble avoir souffert au niveau des bordés du haut et le calfatage est certainement à refaire.

Catégories patrimoine maritime, charpente
Structures non ponté
Matériaux bois
Précision dimensions

l = 660 ; la = 270. Longueur de coque : 660 cm ; largeur au maître bau : 270 cm.

États conservations bonnes conditions de conservation
Précision état de conservation

La coque ne navigue plus et nécessiterait certainement une grosse révision.

Le bateau "Pen Touilh" mérite d'être signalé comme ultime coque de pêche de Trégastel, visible aujourd'hui au Muée maritime de cOncarneau.

Statut de la propriété propriété d'une association
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Documents audio
  • Madame SCLABI. Témoignage de Madame Sclabi, fille de Albert Prat sur la pêche à Trégastel, mai 2006.

    Témoignage audio