Logo ={0} - Retour à l'accueil

Canot à avirons dit La Fanny

Dossier IM29005612 réalisé en 2016

Fiche

Á rapprocher de

Dénominationsbateau de loisirs sportifs
Aire d'étude et cantonBretagne - Douarnenez
AdresseCommune : Douarnenez

Fanny ou funny, sorte de skiff très large, est une variante des outriggers. Le terme d'outrigger (porte en dehors ou portants) désigne un support extérieur à la coque servant à déborder les dames de nage en dehors de la coque pour permettre l'utilisation de grands avirons sur une coque très étroite et instable à faible surface mouillée. Ce dispositif est souvent complété par un dispositif de siège à coulisse et de cale-pieds.

Quant au skiff c'est un bateau utilisé dans les compétitions. Il existe aussi des canoës skiffs, plus stables et moins étroits. Le "Fanny" s'en rapprocherait étant un canot outrigger de loisir ou d'entraînement plus connus sous le terme générique de canoës français.

Ce canot a été construit par les chantiers A. Déperdussin à Juvisy-sur-Orge (91). Les avirons portent la marque "veuve Seyler et fils" des chantiers de Courbevoie (92). Le chantier Veuve Seyler a quitté Courbevoie pour le Perreux-sur-Marne (94) en 1912.

Le chantier Déperdussin reste dans l'histoire de l'aviation pour avoir construit les appareils détenteurs du record du monde de vitesse en 1911 et 1913 (204 km/h). Son prédécesseur Tellier, constructeur de la yole Goon, construisait aussi des embarcations et des aéronefs. Fanny a été commandée par M. Dalodier, un des premiers pilotes d'avions français.

Le propriétaire actuel l'a acquis au début des années 1990. Le canot était conservé dans un garage situé le long de la Seine près de Melun (77).

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1913
Auteur(s)Auteur : Déperdussin
Déperdussin

Chantier naval Déperdussin à Paris, a remplacé en 1910 le chantier naval Téllier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
chantier naval
Auteur : Seyler
Seyler

Courbevoie, Seine, fabricant d'avirons.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant

Canot simple outrigger à avirons à banc mobile, ponté en toile (remplacé par un matériau transparent pour permettre de voir la structure). Les bordés de la coque, disposés à clins, sont en cèdre (4mm rivés cuivre sur membrures ployées en acacia).

Ce bateau reflète une technique de construction entoilée à la fois légère et solide commune au bateau et à l'avion de course du 4e quart du 19e siècle.

Marque de fabricant sur les avirons ("veuve Seyler et fils") et sur le cockpit.

Catégoriespatrimoine maritime et fluvial
Matériauxbois
cèdre
peuplier
Mesuresl : 680.0
la : 60.0
pds : 18.0
Précision dimensions

Précision inscriptions

Marque d'auteur : VVE SEYLER ET FILS COURBEVOIE (SEINE) (sur les avirons).

Statut de la propriétépropriété privée
Protectionsclassé au titre objet, 1997/04/25

Références documentaires

Bibliographie
  • Encyclopédie des sports, DARYL, Philippe, ss. dir. Le sport de l'aviron. Librairies-imprimeries réunies, Parie, 1895.

  • Le canotage aviron, voile, description des embarcations de plaisance et de course. Ed. Delarue, Paris, 1877.

    p. 22-23

Liens web