Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Calvaire de l'église paroissiale (Plouzélambre)

Dossier IA22132455 inclus dans Le bourg de Plouzélambre réalisé en 2015

Le calvaire de l'église paroissiale : un marqueur de l'espace sacré

Au sud-est de l'enclos, un calvaire en granite marque l'entrée dans l'espace sacré. Cet édicule domine le champ des morts. Son édification - probablement contemporaine de l'église - semble antérieure à l'enclos ecclésial qui cerne le placître et délimite le cimetière. Le placître ne s'est d'ailleurs transformé en cimetière qu'au cours des 17e et 18e siècles.

L'édicule se compose d'un emmarchement de forme circulaire à quatre degrés supportant un socle dans lequel est fixé le fût de la croix. La croix sommitale - fait exceptionnel - représente quatre scènes :

- au nord, Vierge à l'enfant, thème renvoyant à la Nativité du Christ et à la maternité de la Vierge Marie ;

- à l'est, saint Sylvestre en pape. A ses pieds, un chien (tout comme saint Gildas, son frère, qui à la réputation de guérir la rage selon un récit recueilli par Anatole Le Braz) ;

- au sud, la Crucifixion : le Christ en croix est représenté mort ;

- à l'ouest : Pietà ou Vierge de Pitié, la Vierge Marie en Mater dolorosa, mère pleurant son enfant qu'elle tient sur ses genoux...

Étonnement, le Christ en croix n'est pas tournée vers l'ouest.

Cet édicule, remarquable par la finesse de la sculpture, est datable de la fin du 15e siècle ou du début du 16e siècle. A la fin du Moyen Age - époque de son édification - c'est un véritable programme iconographique. Comme d'autres calvaires bretons en granite, celui-ci a pu être peint afin de renforcer son réalisme.

L'espace de l'enclos est également marqué par la présence du monument aux morts qui commémore le souvenir des morts de la Première guerre mondiale.

Dénominations ossuaire
Aire d'étude et canton Schéma de cohérence territoriale du Trégor - Plestin-les-Grèves
Adresse Commune : Plouzélambre
Lieu-dit : Le bourg, Adresse : ,
Cadastre :
Période(s) Principale : 2e moitié 15e siècle
Statut de la propriété propriété de la commune
Éléments remarquables ensemble religieux, église paroissiale, ossuaire, calvaire, mur de clôture, cimetière
Protections classé MH, 1993/06/04
Précisions sur la protection

Ensemble architecturé formé par l'église Saint-Sylvestre, l'ossuaire, le calvaire et la clôture du cimetière (cad. A 666, 667) : classement par arrêté du 4 juin 1993.

Annexes

  • Notice de la base Mérimée (Monuments historiques)

    "Ensemble des 15e et 16e siècles, regroupant ossuaire, calvaire et clôture de cimetière. L'ossuaire, daté du 15e siècle, est considéré comme l'un des plus anciens de Bretagne, et conserve une couverture dont les ardoises sont fixées par des chevilles en bois. Il comporte, à l'extérieur, une rangée de colonnettes supportant de petits arcs trilobés et, à l'intérieur, une voûte formée par une charpente lambrissée. Le chevet de l'église est du 15e siècle ; la nef, du 16e siècle ; les lambris peints, du 19e siècle".

Références documentaires

Bibliographie
  • COUFFON, René. Répertoire des Eglises et Chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc, Les Presses Bretonnes, 1939-1947, 779 p.

Périodiques
  • LE BRAZ, Anatole. "Les saints bretons d'après la tradition populaire". In: Annales de Bretagne. Tome 36, numéro 1, 1924. pp. 70-73. DOI : https://doi.org/10.3406/abpo.1924.1579

Liens web