Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Calice

Dossier IM35021414 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Ce calice fut réalisé très peu de temps après la mort de Claude Roysard, qui décède en 1753. Il peut être éclairant de le comparer avec celui de Retiers, exécuté à la même date par Michel-Eloy Le Tailleur. La silhouette générale des deux pièces tout d´abord est radicalement différente. La tige en balustre étiré plus conforme au goût rocaille, employée par Le Tailleur pour le calice de Retiers, est ici remplacée par un vase étranglé dont le modèle est déjà vieux de plus de vingt ans. Le profil du pied, rebondi et nerveux sur le premier, est ici plus écrasé, et la bordure d´oves et d´entrelacs en forte saillie sur le pied du calice de Retiers, remplacée ici par une simple ligne de godrons sans grand relief. Le décor de cartouches rocaille, répertoire commun aux deux œuvres, en rapport avec le style de l´époque, ici quelque peu stéréotypé, juxtapose courbes et contre-courbes, et répète de façon presque gratuite le motif de la coquille stylisée. Du même coup, les plages laissées unies ont une découpe peu en rapport avec la forme générale de l´objet. Sur celui de Retiers, les sinuosités rocailles se déploient avec souplesse, et les coquilles en sont comme l´épanouissement naturel. La disparité entre les deux bagues de la tige et surtout la collerette godronnée plate du sommet sont également relativement archaïque. Même si l´exécution dans ses détails reste soignée, la comparaison met en évidence les différents degrés de réussite pour un même objet. Sur celui-ci, l´accumulation du décor, ne parvient pas complètement à pallier les faiblesse de la composition générale. Ces détails font toute la différence entre un orfèvre de premier plan et un maître dont la production présente d´indéniables maladresses.

Dénominations calice
Aire d'étude et canton Haute-Bretagne
Adresse Commune : Rennes
Adresse : 10 cours des Alliés
Emplacement dans l'édifice musée de bretagne
Rennes

Calice réalisé entre 1754 et 1756 par Gabrielle Bidard, veuve de l'orfèvre de Rennes Claude Roysard.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Dates 1766
Lieu d'exécution Édifice ou site : Bretagne, 35, Rennes
Auteur(s) Auteur : Bidart Gabrielle, orfèvre

Pied à bordure concave ciselée de larges oves, décor rocaille sur le dessus. Fausse coupe ajourée.

Catégories orfèvrerie
Matériaux argent, repoussé, ciselé, ciselé au mat
Précision dimensions

h = 28 ; d = 15,5

Iconographies vigne
blé
Précision représentations

Sarments de vigne et épis de blé sur la fausse coupe.

Inscriptions & marques poinçon de maître
poinçon de communauté
poinçon de charge
Précision inscriptions

Poinçons (sous le pied) : initiales G et B séparées par une hermine, lettre V en pointe, une fleur de lys couronnée en chef, Gabrielle Bidard, veuve de Claude Roysard ; communauté d eRennes 1754-1756 : lettre G couronnée ; charge de Rennes 1750-1756 : un neuf dont le jambage est fleuronné, chargé d'une hermine au centre et surmonté d´une couronne ouverte.

Statut de la propriété propriété d'un établissement public
Intérêt de l'œuvre À signaler