Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Calice, patène

Dossier IM56006309 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Malgré sa coupe moderne et la restauration maladroite de son noeud, le calice de Limerzel est un jalon représentatif de l'évolution stylistique des calices bretons de la renaissance. L'association d'un décor de rayons, qui apparaît au cours de la première moitié du XVIe siècle avec des arcatures gothiques rappelle les exemples conservés en basse Bretagne, en particulier en Cornouaille, parmi lesquels l´exemple de Guengat. Ici toutefois, les lobes du pied découpés en demi cercle et non plus en accolade, se rattachent aux formes nouvelles qui apparaissent sur les calices parisiens dès la première moitié du XVIe siècle. La finesse du repercé en orbevoie des arcatures ainsi que l´emploi pour en rehausser le fond d´un émail bleu translucide, témoignent d´une fabrication raffinée. Parmi les boutons du noeud, l´un se remarque, orné d´une fleur de chardon, symbole de la douleur du Christ et de la Vierge. L´écu armorié à l´aigle bicéphale gravé sur un des lobes du pied n´a pu être rattaché à une famille précise. Il faut toutefois probablement y voir les armes du prêtre détenteur et commanditaire du calice.

Dénominations calice, patène
Aire d'étude et canton Haute-Bretagne - Rochefort-en-Terre
Adresse Commune : Limerzel

Calice de la 1ère moitié du 16e siècle dont la coupe a été refaite au 19e siècle.

Période(s) Principale : 1ère moitié 16e siècle

Pied à huit lobes, orné de flammes et de rayons, surmonté de petites arcatures dont le fond est émaillé.

Catégories orfèvrerie
Matériaux argent, repoussé, ciselé, gravé, ciselé au mat, estampage, émail
Précision dimensions

h = 22 ; d = 16. Calice h = 22 ; patène d =16.

Inscriptions & marques armoiries
Précision inscriptions

Armoiries (gravées sur un écu découpé et rapporté sur le dessus du pied) : une aigle bicéphale, famille non identifiée.

États conservations partie remplacée
Précision état de conservation

Coupe remplacée au 19e siècle.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler