Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Calice, patène (Ploubalay fusionnée en Beaussais-sur-Mer en 2017)

Dossier IM22005022 réalisé en 2003

Fiche

Dossiers de synthèse

La déclinaison des modèles créés au XVIIe siècle est ici une fois de plus évidente. Toutefois, la plus grande hauteur du calice, qui atteint presque 30 centimètres, le profil de la coupe et la largeur de la bordure du pied, appartiennent incontestablement au XVIIIe siècle. L´estampage de feuillage, lui aussi hérité du siècle antérieur, n´est pas non plus identique ; il est ici en plein et non plus découpé, caractéristique qui permet d´y reconnaître à coup sûr la marque d´une fabrication du XVIIIe siècle. La très grande sobriété du décor n´exclut pas une réelle qualité d´exécution, comme le montre, la bordure à godrons qui souligne l´intérieur du pied ainsi que les bagues unies rapportées et soudées sur le col du pied, le noeud et la prise sous la coupe. Seule la technique précise de l´application permet de faire entrer le jeu subtil de ces éléments de modénature dans la silhouette générale de l´objet.

La patène assortie porte le monogramme du christ entouré d´une couronne d´épine entrelacée, iconographie qui se retrouve alors fréquemment sur les ornements liturgiques.

Sous le pied du calice figurent le poinçon de l´orfèvre malouin Didier Farge, reçu à la maîtrise en 1724. Il est accompagné du poinçon de communauté de Saint-Malo, au navire portant en dessous la lettre V que les registres des délibérations de la communauté décrivent comme étant le nouveau poinçon de jurande que l´orfèvre fait adopter en 1732 en sa qualité de juge-garde. Ceci permet de dater très précisément de cette année la fabrication de ce calice entre 1732 et 1734. Le troisième poinçon enfin, celui de charge, conforte cette datation puisque l´ancre n´est adoptée par la ville qu´après 1728.

Dénominations calice, patène
Aire d'étude et canton Haute-Bretagne - Ploubalay
Adresse Commune : Beaussais-sur-Mer
Lieu-dit : Ploubalay
Emplacement dans l'édifice presbytère
Précisions changement du nom de la commune après inventaire commune inventoriée sous le nom : Ploubalay

Calice de modèle très simple réalisé en 1732 par l'orfèvre malouin Didier Farge.

Période(s) Principale : 1ère moitié 18e siècle
Dates 1732
Lieu d'exécution Édifice ou site : Bretagne, 35, Saint-Malo
Auteur(s) Auteur : Farge Didier, orfèvre

Base à feuilles d'acanthe non repercées. Noeud garni d'une simple bande de feuilles entre deux collerettes unies.

Catégories orfèvrerie
Matériaux argent, repoussé, estampage
Précision dimensions

h = 29 ; d = 15,5. Diamètre à la base. Dimension de la patène : d = 15,5.

Inscriptions & marques poinçon de maître
poinçon de communauté
poinçon de charge
Précision inscriptions

Poinçon de maître : Didier Farge, lettres D et F séparées par une épée à la pointe en l'air, flanquée de deux grains de remède, couronne en chef ; communauté de Saint-Malo, 1732 : une nef surmontant la lettre V. poinçon de charge : une ancre de marine, une hermine à droite, une fleur de lys à gauche.

Belle oeuvre sobre dont l'ornementation harmonieuse repose sur l'emploi judicieux d'un décor de feuillages estampé, découpés et appliqués sur le noeud ainsi qu'à la base de la coupe. Le diamètre du pied sensiblement plus large qu'à l'ordinaire contribue à l'élégance de l'objet part ailleurs très simple du à Didier Farge, orfèvre malouin de talent. Il faut remarquer l'emploi du noeud ovoide uni rehausséd 'un simple bandeau lisse et celui d'un pied à bordure estampée, prolongeant au XVIIIe siècle, la tradition stylistique du siècle antérieur.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé au titre objet, 1966/02/15