Logo ={0} - Retour à l'accueil

Calice (orfèvre : Chertier, Jean-Alexandre)

Dossier IM22008092 réalisé en 2016

Fiche

Dénominationscalice
Aire d'étude et cantonDinan
AdresseCommune : Dinan
Période(s)Principale : 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Chertier Jean-Alexandre
Jean-Alexandre Chertier

Orfèvre parisien


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre signature

Le pied circulaire du calice est orné de quatre médaillons en émail peint ; il supporte un ange en argent servant de tige. L’ange porte à deux mains une branche de lys doré et soutient de ses ailes dressées une fausse-coupe composée de six pétales de tulipe en argent sur lesquels repose la coupe dorée ; en bordure, court un bandeau portant une inscription sur fond d’émail bleu roi transcrivant les paroles sacramentelles HIC EST ENIM….

Ce calice correspond à la dernière période de l’orfèvre qui intègre de nombreux éléments décoratifs de l’art nouveau bien que le pied aux formes « pures » rappelle les calices exécutés entre 1798 et 1809. Les médaillons du pied représentent la Vierge Marie portant un rameau fleuri et les trois personnages de la Trinité : le Père bénissant, Jésus crucifié devant Jérusalem et la colombe du saint Esprit. La coupe, en or massif, atteste du savoir-faire de Chertier mais aussi d’une certaine assurance de la part de l’orfèvre, tant l’emploi de ce métal demeure exceptionnel pour l’orfèvrerie religieuse du XIXème siècle.

Matériauxargent, repoussé, fondu, doré, émail
or
Mesuresh : 26.9 cm
d : 9.2 cm (coupe)
d : 13.7 cm (pied)
pds : 644.0 g
Inscriptions & marquespoinçon
inscription
Précision inscriptions

Poinçons (pied, coupe) : 1) poinçon de fabricant d’Alexandre Chertier : dans un losange horizontal, les initiales A et C, séparées par un charretier, fouet à la main ; 2) poinçon de titre et de garantie Paris et départements, or 3e titre, en usage à partir de 1838 (coupe) ; 3) poinçon de titre et de garantie Paris et départements, argent 1er titre, en usage à partir de 1838 (pied).

Inscriptions (sous le bord du pied) : C. L. 27 JUILLET 1880 ; (dans un cartouche sous le pied) : A. CHERTIER / ORFEVRE / A PARIS ; (sur le pourtour émaillé du pied) : QUID MIHI EST IN CAELO ET A TE QUI VOLIDI SUPER TERRAM/Qu’y a-t-il pour moi dans le ciel, et que désirais-je sur la terre sinon vous ; (sur le bandeau émaillé de la fausse-coupe) : HIC EST ENIM SANGUIS NOVI TESTAMENTI/Ceci est mon sang, le sang de la nouvelle alliance.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • Trésors dinannais : Dinan et l’orfèvrerie religieuse au XIXème siècle. Dir. Simon Guinebaud.-Dinan : Ville de Dinan, 2016.-175p.

(c) Ville de Dinan - Guinebaud Simon - Bruneau Thibault - Favier Gaël