Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cale, quai de l'Eperon, cale dite cale "Bitousse" ou quai de la Douane (Perros-Guirec)

Dossier IA22007150 inclus dans Quais, cales et bassin du port de Perros-Guirec réalisé en 2006

Fiche

Appellations cale Bitousse, quai de la Douane, quai de l'Eperon
Dénominations cale
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Perros-Guirec
Adresse Commune : Perros-Guirec
Adresse : quai de l'Eperon
Cadastre : Domaine public maritime

Le quai de l'Eperon et la cale furent dessinés en 1845 et construits vers 1850. Ces ouvrages faisaient partie des premiers aménagements du port de Perros-Guirec, avec la digue-jetée du Linquin et l'élargissement des quais de la rade, afin de faciliter l'accostage des caboteurs et des quelques barques de marins pêcheurs. Ils furent successivement appelés par tradition locale le quai de l'Eperon ou quai de la douane, à cause de la proximité du bureau de la douane et la "cale Bitousse" du nom de tenancière d'un café proche (au début du 20ème siècle). Ces appellations ont été conservées aujourd'hui par les habitants de Perros-Guirec. Ces ouvrages sont aujourd'hui utilisés par les bateaux de plaisance ou de travail en escale, qui peuvent échouer facilement à quai et débarquer à la cale pavée. Ils ont conservé leur aspect traditionnel.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle

Le quai de l'Eperon et la cale qui lui est adjointe mesuraient environ la même longueur 45 m à l'origine, cependant le quai mesure 3, 50 m de large et la cale 6 mètres. La cale a été rallongée de 5 mètres par la suite. Ces deux ouvrages, construits avec de la chaux de Saint-Malo et la pierre de taille, bénéficient d'un revêtement en pierres de granit, taillées : agencement des boutisses pour le quai et pavage pour la cale. Le quai mesure environ 10 ètres dans sa plus haute hauteur et son fruit est de 10%. Les deux ouvrages orientés dans une direction nord, font un angle droit avec les quais anciens du port, voués au commerce et au débarquement du sable et des engrais marins. Le môle du quai devait recevoir au cours de la 1ère moitié du 20ème siècle un fanal, afin de baliser l'accostage. Ces deux ouvrages non bétonnés, ont conservé leur caractère traditionnel.

Murs granite
moellon
États conservations bon état
Techniques maçonnerie
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • 20062207575NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, S Suppl. 144.

    20062207657NUCB : Collection particulière

    20062207656NUCB : Collection particulière

    20062207658NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 fi.