Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cale du Styvel (Camaret-sur-Mer)

Dossier IA29004023 inclus dans Front portuaire du Styvel (Camaret-sur-Mer) réalisé en 2006

Fiche

Appellations cale du Styvel
Dénominations cale
Aire d'étude et canton Bretagne - Crozon
Adresse Commune : Camaret-sur-Mer
Lieu-dit : le Styvel
Cadastre : non référencé (DPT)

À partir des années 1870-1880, le quartier du Styvel accueille plusieurs chantiers de construction navale. Yves Boënnec et fils s'installent dans l'anse du Styvel. Ils auraient construit une première cale vers 1894. En mars 1905, Michel Provost, charpentier de marine, demande une concession sur le Domaine Public Maritime pour établir, au fond de l´anse du Styvel, face à l´emplacement actuel de l´hôtel Thalassa où était situé son chantier, une cale de lancement de 144 m². En 1913, ce chantier est racheté par Michel Boënnec (associé en 1943 à Pierre Lastennet) qui dispose ainsi d´une cale de lancement propre à son chantier. Le chantier quitte le Styvel en 1982 pour le quai Téphany à l´est du port. Dès lors, la cale est abandonnée.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1905, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Provost Michel, commanditaire, attribution par travaux historiques

La cale, qui donne aujourd´hui directement sur la route de front de mer, est en pierre et enduit, elle mesure 10 m de long pour 12,90 m de large (2 bandes accolées : 4,40 + 8,50 m). La cale d´origine a été modifiée dans les années 1980-1990. Elle a été raccourcie après le départ du chantier en 1982 et la couverture de ciment a été dégagée en 1998, faisant apparaître les pierres (granite et grès armoricain).

États conservations remanié, état moyen

Données complémentaires architecture PATMAR

REFC CAM15
THPA Transit terre/mer
DREC moyennement cité
INGP intérêt de mémoire
PING Cette cale est la dernière du quartier du Styvel qui en comptait plusieurs au moment du développement des chantiers de construction navale (cales de Michel Provost, d´Yves Böennec, d´Eugène Le Bris et estacade de l´usine rouge).
RECO Conserver absolument ce dernier garant de « l´esprit du Styvel » ainsi que l´a exprimé le groupe enquêté car le Styvel fut le premier site d´extension hors du bourg de la construction navale artisanale à l´époque de l´essor de la pêche. Depuis que « l´usine rouge » (conserverie de sardine) a été détruite dans les années 1980, la cale du Styvel est un des derniers éléments majeurs de la mémoire de travail du quartier. Dans l´attente d´une rénovation, veiller à ce que les interventions ponctuelles ne dénaturent pas le parement en pierres de taille apparentes et limiter les colmatages d´urgence à l´aide de ciment qui pourraient peu à peu créer une situation irréversible.

Abords d´un monument historique.

Statut de la propriété propriété de l'Etat

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives des Ponts et Chaussées, Département du Finistère, 4S 1392/1852-1938 et 4S 1393/1930-193.

Bibliographie
  • Le patrimoine des communes du Finistère (collection Le Patrimoine des Communes de France). Charenton-le-Pont : Flohic Éditions, 1998, t. I.

    p. 312-321
  • LASTENNET, Yann. La mutation de la pêche à Camaret : de la sardine à la langouste (1870-1920) . Mémoire de Maîtrise d'Histoire : Université Rennes 2, 1998.

    p. 107-112
  • AMGHAR, Julien. Les petits ports et les usages du littoral en Bretagne au XIXe siècle. Thèse d'Histoire : Université de Bretagne Sud, Lorient, 2006, 2 vol.

    p. 200-203 (thèse) et p. 33-38 (annexes Inventaire général vol. I)
  • Entretien avec Claude Le Fur, association Nautisme, arts et cultures.

Périodiques
  • LESCOP, Valérie. La construction navale à Camaret. Crozon : Avel Gornog, 1995, n° 3.

    p. 38-43
  • CHANTEREAU, Loïc. Chantier Boënnec et Lastennet de 1900 à 1989 : entreprise itinérante. Crozon : Le Presqu´îlien, 2000, n° 77.

    p. 8-9