Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cale, dite rampe de Bourienne, les Grèves (Langueux)

Dossier IA22001248 inclus dans La digue des Grèves (Langueux) réalisé en 2003

Fiche

Précision dénomination Cale ou rampe des grèves de Langueux
Appellations Rampe de Bourienne
Dénominations cale
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Langueux
Adresse Commune : Langueux
Lieu-dit : les Grèves
Cadastre : Domaine public maritime

Cette voie empierrée faisant office de cale occasionnellement, servait en priorité aux maraîchers pour accéder à la grève avec chevaux et charrettes pour extraire la marne. Jusqu'en 1933, les Grévassins marchaient sur les grèves, à marée basse pour se rendre d'un point à un autre. Lorsque la mer atteignait les maisons, ils empruntaient des "sentes" ou chemins situés en hauteur à travers champs. Le terme "rampe" est clairement identifiée comme une appellation locale. Nous avons repéré quatre cales le long de la digue, de forme et de dimensions comparables, réalisées avec des pierres d'origine différente : la cale de Bourienne, devant l'impasse du même nom la cale de Ruzé-Bréha, du nom du ruisseau, qui passse par le canal d'écoulement et l'ouverture de la vanne, près de la Coquinet (terre de grève) les deux cales en amont et en aval de Boutdeville A partir de 1905, le Petit Train circulait le long de la digue qui le protégeait de la mer. Un wagonnet prenait la "terre de grève" à la Coquinet, pour descendre ensuite à la gare.

Période(s) Principale : 1ère moitié 20e siècle

Cette cale ou rampe empierrée est constituée de pierres grossièrement taillées en grès, granite, et schiste jointoyées avec du ciment. Elle est par endroit recouverte de dalles de schiste. Elle mesure 15 mètres de long pour 8 mètres de largeur et une hauteur maximum de 100 cm, pour 40 cm au plus bas.

Murs grès
granite
brique
ciment
Plans plan symétrique
Mesures l : 2500.0
h : 800.0

Les cales ou "rampes" de la digue des grèves mériteraient d'être désenvasées et parfois rejointoyées pour conserver la maçonnerie en bon état et permettre éventuellement leur utilisation à des fins d'observation de la vie de la baie.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à étudier

Annexes

  • 20032201262NUCB : Musée de la La Briqueterie, Collection particulière.

    20032201392NUCB : Collection particulière