Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bateau de plaisance, ketch, dit Swastica, ex Jane

Dossier IM56008934 réalisé en 2016

Fiche

Dénominationsbateau de plaisance
Aire d'étude et cantonBretagne - Roche-Bernard (La)
AdresseCommune : Roche-Bernard (La)

Le ketch Swastika, puis Jane (1923), puis Swastika (2010), a été construit en 1908 par le chantier naval Gill and Sons de Rochester dans le Kent, spécialiste de la construction de barges (trois sont classées au NHS UK). Frederick Shepherd, auteur des plans, a dessiné 84 bateaux durant sa carrière débutée chez Arthur Payne.

Swastika a été construit pour le compte de Harry Arthur Hamilton Carson, journaliste et sportif (cricket et aviron).

Le ketch change de propriétaire en 1919, puis en 1922, puis en 1923. Son nouveau propriétaire, John Frederic Gretton, lui donne le nom de "Jane" et l'inscrit au Royal Yacht Squadron dans le Solent (île de Wight, Cowes). Ce club, dirigé par la Reine, permet à ses membres d'arborer le "white ensign" de la Royal Navy.

"Jane" est motorisé (moteur Thornycroft à 2 cylindres) et électrifié entre 1932 et 1934 par le lieutenant-colonel Anderson, son propriétaire depuis 1931.

Le propriétaire suivant, Major H.A. Cooper, l'enregistre en Ecosse. Caché au fond de la Clyde durant la Seconde Guerre mondiale, "Jane" échappe à la réquisition des métaux : cet acte permet au ketch de conservé jusqu'à nos jours son lest de 8 tonnes.

Changement de propriétaire en 1947 puis en 1948 : John Douglas Weir modifie le gréement aurique en gréement bermudien (1953) tout en conservant le mât d'origine qui se brisa lors d'un démâtage en 1975 pendant une régate. Un nouveau moteur de marque Morris est installé (1953).

Son propriétaire John Wallace Mill fait naufrage en 1963. Un nouveau moteur est installé un BMC de 50 CV. Changement de propriétaires, de nouveau en 1975 : Bruce et Sheena Baillie.

Puis, pendant 26 ans (1977-2003), "Jane" appartient à Alastair Grant et reste en Ecosse.

La barre, brisée lors d'une traversée en Amérique, est remplacée par une barre à roue en fonte réalisée au Canada (avec vis sans fin EDSONS).

De 1990 à 1993, "Jane" est en hivernage au chantier de Dumbarton près de Glasgow pour des travaux de révision : boulons de quille, étanchéité du pont et des superstructures, remplacement de l'hélice.

Vendu en 2003, puis en 2004 à Aimé Guerton, de la Vicomté-sur-Rance, le bateau devient belge et reprend son nom d'origine "Swastika".

Le ketch appartient depuis 2009 à des copropriétaires. Francisé en 2011, il est immatriculé au quartier maritime de Vannes.

L'histoire du Swastika est exceptionnellement bien documentée grâce aux recherches effectuées par ses propriétaires (coupures de presse, extraits de revues nautiques, inscriptions au Lloyd's Register, biographies des propriétaires, correspondances avec les familles des anciens propriétaires).

La documentation concernant les bateaux réalisés par Frederick Shepherd complète notre connaissance de l'histoire du Yachting du 20e siècle.

A ce jour 53 bateaux sont répertoriés sur les 84 qu'il a construit : 2 sont classés au NHS UK (National Historic Ships -organisme gouvernemental indépendant consultatif du Royaume-Uni) ; 4 sont sous pavillons français : Wayward (1908), Owl (1909) et Milena (1928), qui naviguent en charter en Méditerranée, et Swastika.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1908
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Grande-Bretagne, Kent, Rochester
Auteur(s)Auteur : Gill and sons
Gill and sons

Chantier naval Gill and sons, rochester, dans le Kent, en Angleterre.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
chantier naval
Auteur : Shepherd Frederick architecte naval

Coque de 14,62 m, pour 19,85 (hors tout) à quille longue en orme. Bordés classiques, pichepin de 45 mm avec 25 membrures sciées en chêne de 9 cm sur 10 en alternance avec 25 autres membrures en acacia. 10 varangues métalliques (fer) renforcent le tout.

Le pont, en lattes de pin de 40 mm d'épaisseur, est lié à des barrots en chêne par des clous de bronze obliques. Les superstructures et les roofs sont en acajou avec hublots de bronze comme les hublots de coque. Le pavois est en pin ; couronnement en teck ; claire-voie.

Gréement : ketch, aurique puis bermudien ; 110 m2 de voilure Marconi : grand voile, génois, artimon, foc et trinquette. Mâts en spruce. Le gréement dormant est en câbles d'acier inoxydable avec certains ridoirs en bronze. Le gréement courant est en polypropylène façon chanvre, les ferrures de pont en bronze ou acier galvanisé.

Motorisation : Swastica a été motorisé en 1931 avec un Thornycroft bicylindre, actionnant un arbre traversant la coque à tribord par l'intermédiaire d'une courroie crantée. Remplacé en 1953 par un Morris à paraffine, puis en 1963 par un diesel BMC de 45 CV. Remplacé en 2012 par un diesel Perkins Sabre 4 cylindres de 90 CV.

Aménagement intérieur :

Cabine avant à deux couchettes, et un carré-salon avec espace de navigation et table à carte à l'arrière, éclairé par une claire-voie. Les aménagements intérieurs sont en acajou, sauf l'espace central, donnant accès au pont par un capot, qui était en contre-plaqué cloison interne en sapin d’Écosse.

Catégoriespatrimoine maritime
Matériauxorme
chêne
acajou
acacia
pin
teck
spruce
bronze
Mesuresl : 19.85 m (hors-tout)
:
Précision dimensions

Un déplacement de 21 t, avec une quille longue et lest en fonte de 8 tonnes. Tirant d'eau = 2.27m

États conservationsbon état
Précision état de conservation

Possède un degré d'authenticité exceptionnel au regard de ce type d'objet patrimonial toujours en usage.

Statut de la propriétépropriété privée
Protectionsclassé au titre objet, 2014/02/27
Précisions sur la protection

Arrêté n° 017. CNMH du 12/12/2013. CDOM du 06/12/2012 ; inscrit au titre objet MH le 02/04/2013