Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Bateau de pêche la "Sainte-Anne"

Dossier IM22004021 réalisé en 2004

Fiche

Dénominations bateau de pêche
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Plestin-les-Grèves
Adresse Commune : Trédrez-Locquémeau
Lieu-dit : Locquémeau

Le bateau de pêche la "Sainte-Anne" a été construit au chantier Landouar pour le compte de François Lojou, marin-pêcheur de Locquémeau en 1926. Celui-ci a navigué à bord pendant 35 ans, pratiquant les différentes pêches communes au port sardinier. En 1961, l'amarre a été coupée et le bateau s'est écrasé sur la pointe du Dourven. François Lojou a ensuite hérité de la "Jeanne-d'Arc". La "Sainte-Anne" a perdu son gréement de flambart tout en conservant une misaine bômée, amurée avec une bordure libre, très apiquée et un petit foc, le pied de mât restant très reculé. La « Jeanne-d'Arc » a été gréée de la même façon avec l'apport de la motorisation, mais avec un foc amuré sur l'étrave. François Lojou a reçu une médaille en bronze pour le sauvetage de 2 marins-pêcheurs naufragés sur les rochers de Beg an Fry devant Locquirec le 13 novembre 1931. C'est en 1933 que les premiers moteurs sont apparus au port de Locquémeau.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1926

Ce canot long de 6 mètres, non ponté dispose à l'origine d'un gréement de flambart avec deux mâts non haubanés et un long bout-dehors. Il porte fièrement ses moustaches d'étrave, caractéristique des bateaux de pêche de Locquémeau.

Catégories charpente
Structures non ponté
Matériaux bois
Précision dimensions

l = 600

États conservations oeuvre détruite
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents audio
  • PRIGENT, Guy. Témoignage de Bernadette Lojou-Beauchard. Trédrez-Locquémeau, 2003.

    Témoignage audio de Bernadette Lojou-Beauchard