Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bateau de compétition, de course dit "Danycan"

Dossier IM29005608 réalisé en 2016

Fiche

Dénominationsbateau de compétition
Aire d'étude et cantonBretagne - Crozon
AdresseCommune : Crozon

DANYCAN, nom d'une famille d'armateurs corsaires malouins, a été construit en 1949 sur plans d'Eugène Cornu aux chantiers Pierre Delmez Constructions Nautiques du Perreux-sur-Marne pour le compte de Monsieur Moses. Ce chantier de charpenterie navale, actif de 1858 à 1951, est connu pour ses constructions légères. Le plan du Danycan est consultable au musée de la Marine.

DANYCAN a eu plusieurs propriétaires et a navigué de la Méditerranée à la Manche. Outre M. Charles Pilorget, régatier et ancien président de la SNSM du Morbihan, connu pour avoir possédé une soixantaine de bateaux, le plus prestigieux de ses propriétaires a été le comte de Rosambo de 1952 à 1964.

Au sein de la Société des Régates Rochelaises, ce yachtman des années 1950 et 1960 a gagné de nombreux trophées. Un de ses équipiers familiers, entre 1954 et 1958, était Eric Tabarly. Les Tabarly père et fils, amis des Rosambo naviguaient à bord de DANYCAN. Eric Tabarly dans Mes bateaux et moi en fait allusion : "les bateaux de course au large manquant souvent d'équipier, mon père et moi nous engageâmes à bord de nos premiers coursiers locaux : Farewell à la Trinité, puis Danycan à la Rochelle. Nous vivions les débuts de la course croisière en France, l'époque de l'apprentissage."

Ayant remporté plusieurs régates, Danycan a fait la "Une" des Cahiers du yachting (n°71 en 1957) et de la revue Bateaux (n°31 en 1960). On retrouve aussi dans les archives de Beken of Cowes quelques photographies de ce cruiser-racer qui a fait vaciller l'hégémonie anglaise dans les courses du RORC (Royal Ocean Racing Club) des années 1950.

Après 1964, Danycan change plusieurs fois de propriétaires. Il ne navigue pas entre 1982 et 2013.

Restauré en 2008, il est remis à l'eau en 2013. Il régate de nouveau (Yacht Club Classique de La Rochelle ; Challenge Classique Manche Atlantique) et a rejoint la liste des yachts classiques agréés par le musée maritime de La Rochelle.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1949
Lieu d'exécutionCommune : Le Perreux-sur-Marne
Auteur(s)Auteur : Delmez Pierre
Pierre Delmez

Pierre Delmez construction nautique


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
chantier naval
Auteur : Cornu Eugène architecte naval
Personnalité : Tabarly Eric personnage célèbre
Personnalité : Rosambo, comte (de) propriétaire
Personnalité : Pilorget Charles propriétaire

Sloop bermudien de 24 pieds classe III du RORC (Royal Ocean Racing Club). Sa forme en "arrière canoë", signature d'Eugène Cornu, a inspiré d'autres constructeurs (Fife pour dessiner ELLAD en 1958). Sa structure axiale est en acajou ou iroko, les varangues en chêne, les membrures en acacia ployé, une technique souple et légère familière de ce chantier de nautisme fluvial. Il est bordé en acajou. Le pont est en pin de l'Oregon. Le lest en fonte pèse 1,5 tonne. Le mât en spruce mesure 13,30 m, et la bôme 4 m.

Moteur Couach BD1 de 4 cv remplacé par un moteur Nanni ; winch Andersen.

Catégoriespatrimoine maritime
Structuresmatériau d'origine végétale
Matériauxacajou
chêne
iroko
acacia
pin
spruce
fonte de fer
Mesuresl : 10.4 m
la : 2.5 m
Précision dimensions

Longueur à la flottaison 7,35 m

Bau maximum 2,5 m

Tirant d’eau 1,55 m

Tirant d’air 12,5 m

Déplacement 5 tonnes

Lest 1,5 tonnes

Surface maximale de voilure au prés 51,8 m²

Moteur Gasoil 14 CV

États conservationsoeuvre restaurée
Précision état de conservation

Restauré en 2008 par atelier Jacques Pichavant.

Statut de la propriétépropriété privée
Protectionsclassé au titre objet, 2011/03/28

Références documentaires

Bibliographie
  • PUGET, François, TABARLY, Jacqueline. Images de voile : 100 ans de plaisance en Bretagne. Ed. Pêcheurs d'images, 2004.

  • TABARLY, Eric. Mes bateaux et moi. Ed. Hachette, 1974.

Périodiques
  • AUZEPY-BRENNEUR, Georges. Eugène Cornu, un grand classique de l'architecture navale in chasse-Marée, n°173, octobre 2004.

Liens web