Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Barrages dit pêcheries (Baud)

Dossier IA56008249 réalisé en 2002

Fiche

Dénominations barrage
Aire d'étude et canton Baud - Baud
Adresse Commune : Baud
Cadastre : non cadastré

Les plans réalisés en 1859 et 1860 par les ingénieurs des Ponts et Chaussées nous apprennent qu'il existait six ou sept pêcheries sur l'Evel à Baud datant probablement de l'Ancien Régime, toutes disparues aujourd'hui (Quinipily, Tréganin, Botchosse, Kergouët). La très grande majorité des pêcheries bretonnes fût détruite dans la seconde moitié du 19e siècle car elles n'étaient pas conformes aux règlements d'eau. Ces derniers étaient établis afin de prévenir l'effet des crues mais aussi pour permettre le passage du poisson et sauvegarder les intérêts des riverains. Les pêcheries sont attestées au Moyen Âge, dès l'époque ducale. On les trouvait sur les cours d'eau non navigables et non flottables comme la Sarre et l'Evel en nombre important.

Période(s) Principale : Temps modernes
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1859, daté par source
1860, daté par source

Le plan des pêcheries varie d'un exemple à l'autre. Le premier type de plan présente un massif en maçonnerie de pierres sèches reliant les deux rives de l'Evel et barrant complètement la rivière (cf. pêcherie de Kergouët). Le deuxième type de plan consiste en un massif établi perpendiculairement à une rive de la rivière, relié à la rive opposée par un barrage plus ou moins long (cf. pêcheries de Tréganin et de Botchosse). Le troisième type de plan présente une variante du type précédent : le barrage est formé de pieux reliés entre eux par des clayonnages ou fascines (cf. pêcheries de Tréganin). Les ouvertures ou pertuis sont au nombre de 1, 3, 4 suivant les cas. Ces ouvertures, ménagées dans le massif, sont les pêcheries elles-mêmes, dans lesquelles on place les guideaux, sorte de montants en bois destinés à maintenir les filets pendant les crues. Les textes du règlement d'eau nous apprennent également que les barrages avec des madriers sur les pertuis des pêcheries pouvaient servir de passage aux piétons désirant se rendre au bourg ou sur la rive opposée, que les voitures passaient parfois à gué à l'aval de la pêcherie.

Murs granite
moellon
pierre de taille
États conservations détruit
Statut de la propriété propriété publique

Annexes

  • 20035600624NUCA : Archives départementales du Morbihan

    20035600625NUCA : Archives départementales du Morbihan

    20035600627NUCA : Archives départementales du Morbihan

    20035600626NUCA : Archives départementales du Morbihan

Références documentaires

Documents figurés
  • Archives départementales du Morbihan. Série S 1032, cours d'eau, moulins et usines.

Bibliographie
  • Inventaire général des monuments et richesses artistiques de la France. Vallée du Blavet. Le canton de Baud. Bretagne. 2003. Rennes : Editions Apogée. (Images du Patrimoine ; n° 235).

    p. 66