Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Appellations Bagne de Brest
Parties constituantes non étudiées citerne
Dénominations bagne
Aire d'étude et canton Bretagne Nord
Adresse Commune : Brest
Lieu-dit : Quartier intra-muros de la rive gauche

En 1748, le corps de galères est rattaché à la Marine Royale afin de permettre à celle-ci de disposer d'une main-d'oeuvre peu couteuse. Les bagnards, à partir de cette date remplacent les galériens : ils sont destinés aux "travaux de fatigues" des arsenaux. Le bagne peut être défini comme un établissement pénitentiaire dédié aux travaux forcés. Le bagne de Brest fut élevé de 1749 à 1752 par Antoine Choquet de Lindu, ingénieur des bâtiments de la Marine sur ordre de Louis XV. Le premier contingent de forçats arriva à Brest dès 1749, 1000 galériens sont ainsi transférés de Marseille à Brest. Le bagne de Brest a fermé ses portes en 1858. "Le 1er septembre 1858 le 25ème navire transportant des forçats de Brest vers la Guyane quitte la Bretagne. Quelque 60.000 prisonniers ont transité par le bagne brestois au moment de sa fermeture en 1858".

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates 1749, daté par source
1750, daté par source
1751, daté par source
1858, daté par source
1944, daté par source
Auteur(s) Auteur : Antoine Choquet de Lindu, ingénieur militaire,
Personnalité : Louis XV, roi de France, personnage célèbre, attribution par travaux historiques
États conservations détruit

"Aucun nom, aucun lieu, pas une image, pas une pierre ne subsiste" Philippe Jarnoux.

Annexes

  • 20082908825NUCA : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes. Fonds de l'armée de Terre, 1VH446n°62_1741.

    20062907128NUCA : Musée des Plans-reliefs, Paris, Article 4, n° 126.

    20062907136NUCA : Musée des Plans-reliefs, Paris, Article 4, n° 126.

    20062907131NUCA : Musée des Plans-reliefs, Paris, Article 4, n° 126.

    20062907132NUCA : Musée des Plans-reliefs, Paris, Article 4, n° 126.

    20062907133NUCA : Musée des Plans-reliefs, Paris, Article 4, n° 126.

    20082908779NUC : Archives municipales et communautaires, Brest, 2Fi07273.

Références documentaires

Bibliographie
  • OANNIC-SETA (F.), Le bagne de Brest, 1749-1800. Naissance d'une institution carcérale au siècle des lumières, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2000, 360 p.

  • JARNOUX (P.), Survivre au bagne de Brest, Brest, Le Télégramme, 2003, 117 p.

Périodiques
  • Bagne de Brest. L'enquête parue en 1968 in Le Télégramme. "La vie des bagnards" (12/08/1968). "Argot, grâce et évasions" (14/08/1968). "Anthelme Collet, faux évêque et faux général" (15/08/1968). "Des forçats originaux" (16/08/1968). "Vidocq s'était juré de n'y passer que 8 jours" (21/08/1968). "Portrait : le forçat Pierre Coignard, comte Pomtis de Sainte Hélène" (22/08/1968). "L'un des derniers bagnards : Charles Delescluze député proscrit" (28/08/1968).