Logo ={0} - Retour à l'accueil

Architecture littorale (Hillion)

Dossier IA22001667 réalisé en 2003

Fiche

Dénominationsdigue, pont, écluse, saline, polder, blockhaus, corps de garde, quai
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Langueux
AdresseCommune : Hillion
Lieu-dit : Pissoison les Graviers Pointe du Grouin Pointe des Guettes les Grèves Saint-Guimont Sillon Saint-Jean impasse Derlande

L'architecture littorale de la commune d'Hillion, sans revêtir un caractère prestigieux, comprend un certain nombre d'édifices et d'aménagements littoraux à étudier, de différente nature : - ponts modestes, apparentés à de simples passerelles dans leur état actuel, souvent à restaurer (Pont Samson, Pont Derlande), mais derniers témoins d´anciennes voies de circulation dans les marais et les polders - digues et talus en terre, empierrées, vestiges d´anciennes levées des marais - salines et domaine des polders de Pissoison, dont l´ensemble constitue avec le circuit des eaux douces et des eaux salées, géré par les portes à marée, un cas unique en Côtes d´Armor La digue de Pissoison et la digue des Graviers sont à signaler comme ouvrage privé de défense contre la mer, avec une géomorphologie et une architecture particulières, caractéristiques d´une succession d´aménagements évalués dans la durée.

Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 3e quart 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Principale : 2e moitié 20e siècle

Références documentaires

Documents audio
  • PRIGENT, Guy. Témoignage audio Jean-Yves Cabaret : les digues et polders de Pissoison. Hillion, 2003.

    Témoignage audio
  • PRIGENT, Guy. Témoignage audio : Ernest Gaillard. Hillion, 2003.

    Témoignage audio