Logo ={0} - Retour à l'accueil

Annexe du centre d'aviation maritime, Stang Ar Prat (Camaret-sur-Mer)

Dossier IA29004066 réalisé en 2006

Fiche

Précision dénominationcentre d'aviation maritime, annexe
Dénominationsétablissement aéronautique
Aire d'étude et cantonBretagne - Crozon
AdresseCommune : Camaret-sur-Mer
Lieu-dit : Stang Ar Prat
Cadastre : DPM

Lors de la Seconde Guerre Mondiale et pendant plus de deux ans (fin 1916-début 1919), le sillon de Camaret fut occupé par un Centre d´Aviation Maritime, crée le 20 décembre 1916 et opérationnel le 5 janvier 1917. Au total, 36 centres étaient échelonnés de Dunkerque à la mer Egée dans le but de lutter contre des attaques des sous-marins allemands. Leurs missions étaient la reconnaissance et le bombardement des sous-marins ennemis, l´escorte des convois et l´essai de nouveaux matériels. En 1918, le centre d´aviation maritime de Camaret devient le centre le plus important de la côte atlantique. Sur le Sillon, le centre disposait de quatre hangars dits Bessoneaux (du nom de l´entreprise d´Angers qui les a construits), deux Slipways, des plates-formes d´accès, un système de hissage des aéronefs par treuils à vapeur et une dizaine de baraquements qui servaient de logements et d´ateliers. Il y avait également un garage et un colombier construit à l´est de la Tour Vauban ainsi qu´un château d´eau au nord de la tour pour la protection contre les incendies. Avec l´arrivée des convois de troupe et de matériel américain à Brest, le centre se développe. Le nombre d´hydravions augmente, il n´y a plus assez de place sur le Sillon et le C.A.M. doit s´adapter. Le lieutenant de vaisseau Pouyer, commandant du centre, préconise l´installation d´une annexe à Stang Ar Prat (en face du Sillon, dans la baie de Camaret). Cette proposition reçoit l´agrément du Ministre et les travaux de terrassement débuteront en janvier 1918. Mais par manque de bois, le projet de construction des hangars est repoussé à octobre 1918. L´armistice met fin à la construction du centre annexe.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1918, daté par source

Il reste quelques fondations de l´annexe sur l´estran : blocs de béton armé, début de piste en ciment, vestiges d´une tour de 3 m de haut sur environ 10 m de large et deux escaliers ainsi que le château d´eau route de Quélern.

États conservationsvestiges
Statut de la propriétépropriété de l'Etat
Sites de protectionsite classé

Références documentaires

Périodiques
  • GALIFOT, Agnès et LE FUR, Claude. Camaret pendant la première guerre mondiale : la base d'hydravions. Crozon : Le Presqu´îlien, 1999, n° 70.

    p. 14-15
  • GALIFOT, Agnès et LE FUR, Claude. 1917-1918 le centre d´aviation maritime de Camaret. Crozon : Le Presqu´îlien, 1999, n° 70.

    p. 8-9
  • GALIFOT, Agnès et LE FUR, Claude. Les opérations du Centre d´Aviation Maritime : escorte de convois - attaque de sous marins. Crozon : Le Presqu´îlien, 1999, n° 70.

    p. 12-15