Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ancienne maison à boutique de négociant ou d'armateur, 35 rue de Reims (Camaret-sur-Mer)

Dossier IA29005054 inclus dans Rue de Reims (Camaret-sur-Mer) réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Genred'armateur
Parties constituantes non étudiéespuits, cour
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Crozon
AdresseCommune : Camaret-sur-Mer
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : 35 rue de
Reims
Cadastre : 1831 A 418 ; 2001 AD 172

L'édifice, à l'origine de plan en U, est construit au cœur du quartier du Notic, à la limite du 17e siècle et du 18e siècle, vraisemblablement à l'emplacement d'une première construction, dont témoigne le linteau de 1645, remployé dans le second corps de bâtiment. Au cours du 19e siècle des aménagements sont effectués : deux baies du rez-de-chaussée sont modifiées. Dans le dernier quart du 19e siècle les espaces sont cloisonnés, lambrissés et les cheminées coffrées de bois. La cadastre de 1831 indique une dépendance aujourd'hui disparue. A la fin du 19e siècle, une porte est créée dans l'étage de comble du second corps de bâtiment, permettant ainsi un accès indépendant depuis la rue de Rampe. Dans le dernier quart du 20e siècle, certaines ouvertures sont créées ou refaites dans le respect des formes d'origine et un enduit est rajouté sur la façade postérieure.

Période(s)Principale : limite 17e siècle 18e siècle
Secondaire : 1er quart 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Dates1645, porte la date

Ensemble composé de deux corps de bâtiment formant un plan en L et s'organisant autour d'une petite cour à l'arrière, au fond de laquelle, est encastré un puits. Le premier édifice se compose d'un rez-de-chaussée, espace dédié à la vente directe de matériel ou de marchandises liés à la pêche à la sardine, dont témoigne l'étal de la fenêtre. Le logement situé à l'étage, est accessible par un escalier extérieur côté cour. A l'origine ces deux niveaux avaient la même organisation : deux pièces séparées par un couloir. L'étage de comble, outre sa fonction de stockage devait également servir de logement, comme l'atteste la présence d'une cheminée. Le second édifice possède une pièce unique par niveau. Il se compose d'un rez-de-chaussée aveugle servant d'espace de stockage du matériel ou des marchandises, d'un étage dédié au logement, accessible par l'escalier extérieur et d'un comble communiquant avec celui de l'autre édifice. Certaines pièces sont couvertes de poutres parfois chanfreinées, dont les marques semblent indiquer des remplois issus de pièces de charpente de bateaux.

Mursgranite
kersantite
microdiorite quartzique
grès
enduit
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Plansplan régulier en L
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
Typologieslogis sur dépendance. Type ternaire. Plan en L

La grande qualité de cette maison à boutique indique l'aisance financière de son commanditaire : certainement un négociant ou un armateur exerçant une activité liée au négoce de la sardine, comme l'atteste la large fenêtre à étal. Le logis secondaire sur cour arrière est une disposition caractéristique à de nombreuses maisons de bourg sous l'Ancien Régime. Il est intéressant de noter la cheminée de l'étage de comble dans laquelle on peut voir une chambre secondaire destinée à accueillir des personnes de passage, venues en renfort, lors de la saison de la pêche à la sardine (juin à octobre). La présence de presses à sardines situées en rez-de-chaussée est à exclure dans la mesure où, d'après les dessins et textes anciens, ces magasins n'étaient pas surmontés d'étages Cette maison est l'un des rares édifices de Camaret à avoir conservé autant d'éléments anciens habituellement disparus : escalier extérieur, cheminées et étal, ce qui en fait un édifice de grand intérêt, indispensable à la compréhension des maison à boutique du 18eme siècle.

Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionabords d'un monument historique

Annexes

  • Voir aussi thématique régionale (recensement du patrimoine maritime) - Marie Guillaume, Galifot Agnès. Maison du 35 rue de Reims. 2006.

  • 20112905854NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 25.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Finistère. Série 3 P 25. Tableau d´assemblage et cadastre parcellaire, 1831.

Bibliographie
  • KERDREUX, Jean-Jacques. Camaret en 1831. Dans Avel Gornog n° 3, juillet 1995.

    p. 4-8
  • TEPHANY, Joseph. Camaret-sur-Mer : courte notice . Paris : Le livre d´Histoire éditions, 2004, réédition de l´original édité en 1902.

    p. 26-31.