Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien séminaire, devenu hôpital militaire

Dossier IA35022658 inclus dans Ancienne rue du Vieux-Bourg-Saint-Etienne, dite Petite-Rue-au-Change, puis chemin vicinal n° 46, actuellement rue d'Echange réalisé en 1999

Fiche

Destinations immeuble
Parties constituantes non étudiées chapelle
Dénominations séminaire, hôpital
Aire d'étude et canton Rennes ville - Rennes ville
Adresse Commune : Rennes
Adresse : 11 rue d' Echange , 12 rue Saint-Louis
Cadastre : 1842 A 776 à 779 ; 1980 AC 233

Selon Guillotin de Corson et Banéat, le Grand Séminaire, fondé en 1662 par l'évêque de Rennes, Mgr de la Vieuville, est placé sous la direction des Eudistes en 1670. Les premiers bâtiments dont il ne subsiste que la chapelle, sont construits entre 1674 et 1690. La chapelle (datée 1690) occupe l'emplacement d'un ancien jeu de paume. L'édifice actuel est commencé en 1724. En 1793, il sera transformé en hôpital militaire, placé sous la direction des Filles de la Charité, en 1858. Le cadastre de 1842 figure au sud de la parcelle un mail et des corps de bâtiments construits en bordure de la rue de Dinan.

Période(s) Principale : 4e quart 17e siècle
Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1690, daté par travaux historiques
1724, daté par source

Edifice construit en parcelle traversante. Le corps de bâtiment principal à 3 étages carrés et étage de comble sur un rez-de-chaussée surélevé est construit en moellons de schiste masqués par un enduit et couvert d'ardoises. De plan en U, il est formé d'un corps à 13 travées flanqué de deux pavillons saillants à 3 travées dont la façade est couronnée par des frontons semi-circulaires, alors que celle du pavillon central couvert d'un dome est sommée d'un fronton triangulaire. Une galerie de circulation est plaquée sur la façade sud. La chapelle à vaisseau unique porte la date 1690. A l'ouest de la parcelle est construit un corps de bâtiment en moellons de schiste masqués par un enduit. Le corps central à 7 travées est flanqué d'un corps latéral, au sud.

Murs schiste
enduit
moellon
Toit ardoise
Étages rez-de-chaussée surélevé, 3 étages carrés, étage de comble
États conservations restauré

Données complémentaire architecture Rennes

IAUT nsp
ICHR typicum
IESP unicum aire d'étude
ICONTX dominant
ITOPO site de périphérie
PINTE L'édifice aujourd'hui tranformé en immeuble à appartements inaugure, à Rennes, le modèle de l'architecture de l'enseignement qui sera repris et simplifié au milieu du 18e siècle lors de la création de l'hôtel des Gentilshommes, pour devenir celui des pensionnats nombreux au 19e siècle. Représentatif du style des ingénieurs, par son aspect austère et son décor peu abondant, il atteste également de l'influence de l'architecture publique, à laquelle il se rattache.
POS 3
SEL sélection requise
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. C. Rennes. Permis de construire ; 750 W 2. Rue d'Echange (1953-1959) .

  • A. C. Rennes. Permis de construire ; 799 W 102. Rue Saint-Louis (1908-1971) .

Documents figurés
  • [1842]. Plan cadastral parcellaire de la commune de Rennes. Section A, dite de l'hôtel de ville, 5e feuille, dessin, Jouchel du Ranquin, Roger, Viel, Ferré et Simon géomètres, 1842 (A. D. Ille-et-Vilaine).

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le Vieux Rennes. Rennes : Plihon et Hommay, [1911].

    p. 498-499
  • GUILLOTIN DE CORSON, Abbé. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes.

    p. 345, 443-447, 633